Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

La fête du TC 2019. Une cuvée très chaude

Que de monde ! Conviviale, colorée, joyeuse, la version 2019 de la fête fut chaude autant par la météo que par cette ambiance toujours conviviale. Elle a rassemblé durant deux jours des milliers de participants. Pour certains ce fut une découverte, pour d’autres c’était une tradition estivale. Mais jeunes ou moins jeunes, seul ou en famille, avec ou sans les enfants, ils ont parcouru les allées de ce village éphémère, fruit du travail bénévole de dizaines de militants.

Ils ont chanté, vibré, dansé, sauté devant les scènes où se sont produits Pigalle, Marcel et son orchestre, Soviet Suprême, Steven’n’Seagulls pour ne prendre que les têtes d’affiche sans compter tous les autres groupes qui ont su mettre des ambiances de feu.

Mais ce fut aussi une fête très politique où de multiples sujets ont été abordé. Il fut question des municipales à Perpignan, de Cuba, de la révolution sexuelle à l’épreuve du patriarcat, de la situation des prisonniers catalans, de quelle alternative politique pour notre pays.  Des sujets traités de façon approfondi et sans détour. La soif de comprendre, la réflexion, le désir de résister savent se marier avec le plaisir.

N'oublions pas le stand du TC où une cinquantaine d’abonnements à spécial fête au Travailleur Catalan ont été réalisé durant ces jours. Avec les cheminots communistes, la mobilisation grandissante contre la suppression du train primeur Perpignan-Rungis s’est fait sentir. Cette hérésie écologique qui met plus de 20.000 camions par an sur les routes. Sans oublier l’engagement autour de la propositions des communistes des Pyrénées-Orientales pour le développement d’un RER catalan.

En réalité cette fête fut, outre un moment festif, un rendez-vous de tous ceux qui combattent le libéralisme macronien, le rendez-vous de tous ceux qui refusent la casse des conquêtes sociales, l'inertie devant les mesures écologiques qu’il faudrait prendre face aux dérèglements climatiques, l’amoindrissement de la démocratie, le vertigineux approfondissement des inégalités.

La fête a montré qu'avec des degrés d’engagement divers, nous sommes des milliers dans ce département à dire notre colère, notre soif de justice et de solidarité. Nous avons pu également saluer la venue de gilets jaunes pour répondre à la nécessité des convergences de toutes les luttes.

En fait, cette fête fut à l’image de la société que les communistes veulent construire. Une société plus juste, plus solidaire, plus fraternelle, plus respectueuse de la planète et de l’humain, un monde où la finance ne règne plus sans partage, où chacune, chacun peut vivre de son travail.

Enfin, il faut remecier les dizaines d'ami.e.s et camarades qui, depuis plusieurs semaines, ont monté cette fête sous la direction de Philippe Galano, ainsi que toutes celles et ceux qui, pendant ces deux jours, ont assuré la tenue des stands. Sans eux cette fête n'aurais pas pu se tenir.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64