Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

L’édito du TC par Nicolas Garcia. Ambiance de fête et de résistance !

Si Macron cherche des personnes résignées, dociles, tristes, non combatives, repliées sur elles-mêmes ce n’est pas à la fête du Travailleur Catalan qu’il les aurait trouvées les 28 et 29 juin derniers. Au contraire le président arrogant des riches aurait croisé dans les allées de notre grande fête populaire le peuple qui lui résiste et lui résistera « hasta la victoria ! » comme aurait dit Yurielkys Sarduy(*).

Un peuple joyeux de se retrouver et de faire la fête ; un peuple évoquant à chaque instant des solutions pour combattre la politique de droite ultra-libérale et pour reconstruire une alternative ; un peuple qui ne se laisse pas endormir par « Kaa » Macron ; un peuple qui ne se résigne pas; un peuple qui ne veut pas jouer avec l’extrême droite FRN mais veut la battre en s’attaquant aux racines du mal ; bref un peuple comme les détestent les capitalos, les ultralibéraux, les fachos !

A la fête du Travailleur Catalan, dont le thème était « les révolutions », au milieu des innombrables concerts, des nombreux débats, des moments culturels forts, entre la bière et le mojito, la choucroute de la mer et les tapas, cinquante personnes se sont abonnées à notre hebdo, dix ont rejoint les adhérents du PCF. Des milliers de pétitions ont été signées pour le RER Catalan et le train des primeurs, contre la privatisation de l’aéroport de Paris, pour donner les moyens aux urgences dont des dizaines et des dizaines sont en grève dans tout le pays y compris à Perpignan… Des migrants ont été accueillis. On a parlé des municipales à Perpignan et du nécessaire rassemblement entre les forces progressistes organisées et la « citoyenneté » perpignanaise.

Par ailleurs pas moins de trente-deux associations montraient leur raison d’être… Celles et ceux qui luttent, réfléchissent, résistent, construisent étaient présents et bien présents au Bocal du Tech et c’est de bon augure. C’est sur elles et eux et toutes celles et ceux qui partagent leurs idées, mais qui, pour des raisons diverses, n’étaient pas à notre fête, que repose le rassemblement populaire, citoyen et politique qui imposera une autre société fondée sur la transformation sociale et la transition écologique.

(*) Première secrétaire et responsable politique de l’ambassade de Cuba, présente à la fête du TC.
 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64