Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

L’édito du TC par Jacques Pumareda. Mort de rire

Vous êtes éreinté ? Votre activité professionnelle vous plonge dans la dépression ? Vous songez à mettre fin à vos jours ?

Ne bougez pas nous avons la solution !

Comme à France Télécom hier, comme à la SNCF aujourd’hui, tout comme à l’hôpital et dans la police, on assiste à une recrudescence de suicides de salariés.

Mobilisation générale, on va trouver des solutions.

Le directeur général de la police nationale pour stopper cette vague suicidaire (vingt-huit en 2019) a envoyé, fin mai, une circulaire incitant les encadrants à favoriser « les moments de convivialité et de partage » comme les barbecues, les sorties sportives ou les pique-niques en famille.

A la SNCF (un suicide de salarié par semaine) on a fait appel au cabinet Great Place to Work (super endroit pour travailler) qui a conseillé de distribuer des bonbons aux agents en souffrance, de mettre en place des goûters-surprises ou encore des ateliers de maquillage.

La palme d’or revient à la DRH du CHU de Toulouse avec quatre personnes qui ont mis fin à leurs jours en quelques semaines. Sandra, vingt ans d’hôpital public à son actif : « Nous avons l’impression d’être traités comme des numéros par une direction dont le seul but est de faire appliquer les réductions de coûts et la baisse du personnel. Nous avons besoin d’au moins six cents embauches dans tout le CHU, et vite. » Cinq mouvements de grève en 2019, vingt mobilisations collectives. Embaucher ? Impossible ! Rétorque la direction convertie au « lean management », « le management sans gras » (et oui ça existe), une doctrine d’optimisation du rendement élaborée par les ingénieurs du groupe japonais Toyota après la Seconde guerre mondiale et peaufinée ensuite dans les éprouvettes néolibérales du Massachusetts Institute of Technology. Qu’à cela ne tienne, on va trouver la solution. Tenez-vous bien ! Roulez tambour, sonnez trompettes !

On va organiser des séances de RIGOLOGIE ! Cette approche globale permettant « une harmonie entre le corps, l’esprit et les émotions » comme on peut le lire dans le plan d’action du pôle Hôpital des enfants du CHU de Toulouse. Yoga du rire, méditations, sophrologie ludique... La rigologie vise à « cultiver les sentiments positifs et la joie de vivre ». A la suite d’une formation de huit jours, facturée 1.400 euros, vous obtiendrez votre diplôme de Rigologue et pourrez devenir « chief happiness officer », ces responsables du service bonheur dont les entreprises du CAC 40 raffolent. La souffrance au travail est devenue un marché. Grotesque et indécent. C’est vrai que : « Quand on a un marteau entre les mains, tous les problèmes ressemblent à un clou. » Abraham Maslow (The Psychology of Science, 1966)

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64