Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Steve à Nantes, Geneviève à Nice, Zined à Marseille… Le peuple interdit de justice

On a retrouvé le corps de Steve, un jeune Nantais disparu dans la Loire à la suite d’une intervention policière violente lors d’un concert. La charge de la BAC nantaise n’aurait aucun lien avec cette noyade selon le Premier ministre Édouard Philippe. Il fonde sa conviction sur l’enquête opérée par l’Inspection Générale de la Police Nationale (IGPN), un corps de policiers chargé « en toute indépendance », d’enquêter sur les méfaits engendrés par la police elle-même.

L’enquête conduite à Nice sur les causes des graves traumatismes infligés à Geneviève Legay lors d’une manifestation pacifique avait été confiée par le procureur de la République à la compagne du commissaire ayant sonné la charge. L’instruction avait conclu... à la non-responsabilité des policiers. Cette conclusion, qui s’est révélée mensongère, avait été validée par le procureur de la République, le président de la République et le ministre de l’Intérieur.

Zineb Redouane, une tranquille octogénaire de Marseille a été tuée à la fenêtre de son appartement du 4e étage par le tir d’une grenade lacrymogène alors qu’une manifestation se déroulait dans sa rue. Les faits remontent à décembre 2018, mais on est toujours sans nouvelle des investigations opérées notamment par l’IGPN.

12.107 arrestations, 2.248 manifestants blessés, dont 24 ont été éborgnés et cinq ont eu la main arrachée : tel est le bilan tiré après des mois de manifestation des Gilets jaunes. On est toujours sans nouvelles des 256 enquêtes pour des soupçons de violences policières ouvertes par l’IGPN dans le cadre de ce mouvement national de contestation. Pendant ce temps un certain nombre de gradés de la police responsable de ces actes ont reçu la légion d’honneur.

Pendant ce temps, le peuple privé de justice, galère

De manière artificielle le nombre de chômeurs (3,676 millions) sans aucune activité devrait baisser, avec de plus en plus de radiations automatiques dues au durcissement des conditions d’accès aux droits. La précarité de l’emploi augmente « de façon inquiétante » selon le rapport annuel de l’Observatoire sur les inégalités. Près de huit millions de personnes, soit un actif sur quatre, se trouvent en situation de « mal-emploi », c’est-à-dire en contrat de CDD, intérim, au chômage, ou encore ont arrêté de chercher un travail. Cette France de l’insécurité sociale a un visage : celui des employés et des ouvriers peu ou non qualifiés, des « ubérisés », de toutes celles et ceux qui sont en bas de l’échelle. C'est cette France qui a animé les manifestations des Gilets jaunes.

Deux tiers des Français déclarent avoir été contraints de renoncer à partir en vacances pour des raisons financières. Ce renoncement constitue la norme dans les milieux modestes et pauvres (50%), est presque majoritaire (48%) au sein de la classe moyenne inférieure, tandis qu’il est minoritaire (21%) parmi les classes moyennes supérieures.

« Je ne crois pas du tout que ce qui, à un moment, a créé la colère d’une partie de la population soit derrière nous », vient de déclarer Emmanuel Macron. Lucide, et parfaitement conscient de la réalité, pour poursuivre sa politique en faveur des riches, de manière de plus en plus violente, il s'arqueboute sur les intérêts égoïstes de sa classe.

Le Parti communiste prendra toute sa part dans ce combat, au côté du peuple, pour une véritable justice.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64