Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

L’édito du TC par Jacques Pumaréda. Les couleurs de la lutte

Ça craque dans tous les coins du département. Des urgences de l’hôpital de Perpignan, en passant par les pompiers, agents EDF, ou des finances publiques, sans oublier la poste et la SNCF, partout se lève ce vent de révolte contre la casse du service public. En Vallespir ou en Cerdagne, dans la vallée de la Têt ou dans la plaine du Roussillon, chaque semaine voit son lot de manifestations multiples et variées. Personnels, élus et usagers, main dans la main, poing contre poing, bras dessus bras dessous, pour résister au rouleau compresseur de la machine ultra-libérale d’Emmanuel Macron.

En même temps, l’urgence climatique est au cœur des mobilisations ici et dans le monde entier. « Rien n’est plus puissant qu’une idée dont l’heure est venue » écrivait Victor Hugo. Les marches pour le climat d’une ampleur encore inusitée portent l’exigence d’actions fermes pour un autre mode de développement. Et tout le monde de se repeindre la façade en vert. Sauf que sur la façade des multinationales la peinture craque vite pour mettre à nue un vieux mortier. Les effets de manche d’Emmanuel Macron à la tribune de l’ONU ne peuvent que cacher une inaction assumée par la défense sans faille du capitalisme dont il s’est fait le chantre. Lutter contre la fin du monde et pour des fins de mois plus conséquentes devient de plus en plus évident. Tous les tartuffes n’y pourront rien changer, on sauvera la planète en dépassant le capitalisme prédateur de vies humaines et de la nature. Cette idée grandit dans les consciences.

A cette tache, toutes les couleurs, rouge, jaune ou vert sont les bienvenues. La grande explication qui commence sur les retraites ne fait pas exception. Le partage des avoirs, des savoirs et des pouvoirs est plus que jamais à l’ordre du jour. La défense du transport ferroviaire, la lutte contre la précarité, ou pour la rénovation énergétique des logements comptent au nombre de ces zones vers lesquelles les actions ont une opportunité de confluer.

Les prochaines échéances municipales seront un terrain propice pour rassembler les forces de transformation sociale et écologique. Un terrain concret pour la défense des services publics, pour une démocratie active où avec les citoyens se projetteront les lendemains qui respirent.
 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64