Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

L’édito du TC par Roger Rio. La défiance

L’incendie du complexe pétro-chimique de Rouen a démontré, s’il le fallait encore, l’incurie du gouvernement d’Édouard Philippe dans la gestion de cette crise. Alors que le site est classé « Seveso », les service de secours se sont retrouvés exposés au dégagement de fumées toxiques avec, parfois, des protections dérisoires, comme des masques en papier. Les retombées de suie imbibées de produits chimiques, dont on ignore encore aujourd’hui la composition exacte, ont pollué l’eau, les habitations, les sols, les cultures sur des distances non encore évaluées. La population a été laissée sans information fiable pendant plusieurs jours et les déclarations contradictoires de ministres des transports (chargée de l’environnement) et de la santé n’ont pas été de nature à rassurer les habitants des zones touchées par cet incident.

Cet événement, et la réaction de colère et d’indignation des rouennais, démontre le fossé qui se creuse de plus en plus entre les citoyens et les dirigeants du pays. La politique de l’« enfumage » systématique des Français, les mensonges rabâchés à grands coups de médias aux ordres, les promesses jamais tenues ont fini par les écœurer. La crise de l’hôpital public, la volonté de torpiller notre système de retraite, les attaques contre les droits sociaux fondamentaux prennent un tout autre relief à la lumière dont a été traitée cette catastrophe. Beaucoup de nos concitoyens réalisent que ce gouvernement pratique la politique du mensonge et de la dissimulation. Il n’est pas un jour où tel ou tel fait vienne démontrer la duplicité et le cynisme de nos gouvernants.

Les sondages corroborent ces doutes. Ainsi, 90% des Français soutiennent la grève dans les hôpitaux, 60% n’ont pas confiance dans le projet de réforme des retraites. La défiance vis à vis du pouvoir n’a jamais été aussi grande et le duo Macron-Philippe joue un jeu dangereux pour la démocratie. Cette manière de gouverner en méprisant les « gueux », ne peut qu’aboutir à une explosion sociale dont on ne peut mesurer les conséquences. L’extrême droite est à l’affût, prête à sauter sur l’occasion pour tenter de s’emparer du pouvoir. Le mépris dont le pouvoir a fait preuve vis à vis des rouennais est un message négatif envoyé à tous les Français.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64