Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

L’édito du TC par Nicole Gaspon. Une brèche s’est ouverte

Une brèche s’est ouverte dans le mur d’arrogance, de mépris de classe qui est la marque de fabrique de l’exécutif macronien. Il y aura un avant et un après 5 décembre. 15.000 manifestants à Perpignan, un million et demi dans toute la France, c’est le signe que quelque chose se met en branle, que vient d’être atteint un seuil au delà duquel, pour une grande masse de gens, la situation devient insupportable.

Pourtant tout a été fait en haut lieu et dans les médias pour déminer le terrain, empêcher l’expression de la colère. Flou artistique sur le contenu de la réforme des retraites, peur méthodiquement entretenue sur les conséquences de la grève -l’expression « jeudi noir » revenant en boucle-, sur les éventuels casseurs dans les manifestations...

Le pouvoir, visiblement aux abois, cherche tous les moyens pour faire accepter l’inacceptable.

Certes, les grévistes et les manifestants étaient moins nombreux le 10 décembre, mais le pouvoir aurait bien tort d’y voir un reflux C’est plutôt une respiration dans un mouvement qui s’installe dans la durée. Car il est difficile d’imaginer que la mobilisation à laquelle on vient d’assister puisse s’évanouir. On a plutôt le sentiment que quelque chose est en train de se construire, avec peut-être des moments plus ou moins forts, peut-être des aléas, mais à coup sûr une continuité. Avec des syndicats qui prennent toute leur place. On est frappé par le niveau de conscience qui s’exprime dans les cortèges, la juste perception des enjeux de l’heure. Au delà de la question des retraites de plus en plus de femmes et d’hommes de ce pays mesurent que ce qui les menace est la remise en cause profonde de tout ce qui fait une société solidaire. Pas étonnant alors que se rejoignent dans la lutte salariés du public et du privé, jeunes et retraités, étudiants, lycéens...les forces vives en somme, face aux tenants du libéralisme. Ces femmes et ces hommes font aujourd’hui, dans leur diversité, l’expérience de la force qu’ils représentent, une force capable d’infléchir le discours du gouvernement.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64