Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Confiné.es mais mobilisé.es. Adresse de Fabien Roussel

Notre pays, comme l'ensemble de la planète, est confronté à un immense défi sanitaire, avec la propagation du Covid-19 et l'explosion du nombre de malades et de décès. Cette crise exceptionnelle, sanitaire mais aussi économique, nous inquiète tous tant ses conséquences peuvent être dramatiques.

Je tiens à apporter mon fraternel soutien à celles et ceux de nos camarades qui sont directement concernés, comme plusieurs milliers de nos concitoyens, par l'infection et la maladie.

Cette même solidarité s'adresse à tous ceux de nos camarades, de nos proches et ami·es les plus fragiles, que le confinement isole plus encore et dont nous devons, dans les semaines qui viennent, prendre collectivement soin, avec encore plus d'attention, dans le strict respect des mesures « barrière » évidemment.

Je veux aussi, au nom de la direction nationale, saluer l'engagement de tous les personnels sanitaires, mobilisés pour faire face à la crise, dans les hôpitaux, les services d'urgence et de réanimation, dans les centres de santé et les cabinets médicaux. Elles et ils sont confrontés de plein fouet au manque de moyens, que nous combattons depuis des années, aux fermetures de services et de lits, aux baisses d'effectifs, à la dégradation généralisée des conditions de travail.

Je veux également saluer la mobilisation de tous ces agents des services et entreprises publics, qui, dans tous les secteurs d'activité, sont mobilisés pour affronter cette situation exceptionnelle et nous permettre de disposer des biens et services indispensables, malgré le confinement général.

Cette mobilisation exceptionnelle, c'est également celle des élu·es dont les élu·es communistes et apparentés, plus que jamais mobilisés, pour que les services publics locaux répondent au mieux aux besoins de nos concitoyens, pour que les solidarités s'organisent localement.

Cela vaut également pour tous ces salarié·es du secteur privé qui contribuent à la production dans des secteurs stratégiques, à l'image de l'agriculture, de l'industrie alimentaire, des transports et de la logistique ou de la distribution, pour ne citer que ces quelques exemples.

Partout, les élus trouvent les moyens d'aider ces millions de salarié·es, du privé et du public, d'exiger qu'ils exercent leur activité dans des conditions de sécurité sanitaire maximale.

C'est le sens des interventions que nous multiplions depuis le début de la crise en lien avec les organisations syndicales par la voix de la direction nationale du Parti et celle de nos parlementaires notamment, auprès du Gouvernement.

Je veux insister sur ce point : notre Parti reste pleinement mobilisé, même dans ces conditions.

Notre direction nationale se réunira chaque semaine par visio-conférence et je réunirai à notre siège tous les lundis une direction restreinte.

Je propose d'ailleurs qu'il en soit ainsi, dans les formes que les camarades définiront ensemble et en respectant les règles de protection sanitaire, à tous les niveaux de notre organisation, dans les fédérations et dans les sections.

Car nous avons à répondre à de grandes questions, sur lesquelles nous reviendrons dans les prochaines semaines.

Enfin, permet moi de revenir sur la préparation du second tour des élections municipales. 85% des maires de notre pays ont été ré élus lors du premier tour. Je veux en profiter pour remercier les militantes et militants qui se sont mobilisés durant ces derniers mois pour faire réélire dès ce premier tour, 101 listes dirigées par un candidat communiste dans les villes de plus de 3.500 habitants, sur les 145 sortants que nous comptions, auxquelles s'ajoutent les 11 villes gagnées.

Le second tour concernera 39 communes où nos sortants sont en ballottage et dans les 73 communes où nos listes sont en capacité de se maintenir.

Je tenais à m'adresser personnellement à toi dans ces circonstances exceptionnelles, où nous avons besoin plus que jamais de faire valoir nos valeurs de solidarité et de fraternité, mais aussi de regarder ensemble comment le Parti communiste peut être le plus utile possible, comme il l'a été dans toutes les périodes difficiles de l'histoire de notre pays.

Il doit l'être tout de suite et il devra l'être plus encore demain, pour que de ces crises sanitaire, économique, démocratique, écologique surgisse une alternative crédible au capitalisme, une société où prévalent enfin l'Humain et la planète d'abord.

Très fraternellement.

Fabien Roussel
Secrétaire national
https://www.pcf.fr/

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64