Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

L’édito du TC par Nicole Gaspon. La santé ou les profits ?

Aujourd’hui la colère monte face à un gouvernement qui, dans un moment aussi difficile pour le pays, témoigne d’un rare amateurisme. Stratégie de dépistage limité, absence de matériel de protection pour les soignants, retard à prendre les mesures d’urgence nécessaires et ne parlons pas de la tenue des municipales…

Amateurisme d’un côté, mais d’un autre poursuite de la même logique libérale. Quelle est la priorité pour l’exécutif, la santé des Français ou celle des profits ?

La question se pose au vu des dispositions  envisagées pour maintenir la vie économique, même dans des secteurs « non essentiels ». Interrogation qui se fait insistante avec les dispositions de la loi « d’urgence sanitaire pour faire face à l’épidémie. » Votée le vendredi 20 mars dernier à l’assemblée par 510 voix, 37 contre (PCF, LFI et trois PS) , son article 7 stipule que le gouvernement peut prendre des ordonnances économiques et sanitaires. Oui, il faut des mesures, et elles n’ont que trop tardé, mais, selon le député communiste Stéphane Peu, ce texte « transfère des pouvoirs exorbitants à l’exécutif. » Fabien Roussel enchérit « il autorise à déroger au code du travail pour une durée indéterminée. » Et aujourd’hui, pas de risque de manif !

Dans le même temps le gouvernement a refusé la proposition d’une commission nationale pour gérer collectivement la situation entre gouvernement, élus, scientifiques…

Ce serait le summum du cynisme que l’épidémie soit le prétexte à une accentuation de l’autoritarisme, à la mise en cause de l’état de droit. Alors que la solidarité de tous avec tous doit s’imposer, et l’attachement à l’humain être la règle.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64