Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Suite à l’allocution du Président de la République. Communiqué de presse de la FCPE 66

Comment peut-on réouvrir les écoles le 11 mai prochain ?

La FCPE des Pyrénées-Orientale s’interroge sur la réouverture des écoles au 11 mai prochain.

Dans le contexte de crise sanitaire catastrophique et inédite que nous traversons, le Président de la République vient d’annoncer que la réouverture des établissements scolaires, à l’exclusion de ceux du supérieur, devrait avoir lieu le 11 mai sous le couvert du motif économique : les parents travaillent et les inégalités sociales sont aggravées par l’école à la maison.

C’est, en effet, une réalité de dire que de nombreuses difficultés (accentuation des inégalités sociales et scolaires, fracture numérique, élèves en situation de handicap non pris en charge,...) sont apparues dans l’enseignement à distance. Cependant, affirmer aujourd’hui que les enfants reviendront à l’école le 11 mai, comme si de rien n’était, nous laisse perplexes.

Beaucoup de questions se posent :

  • Comment peut-on annoncer de telles mesures alors que la pandémie tue chaque jour encore, et que le nombre de cas augmente chaque jour davantage ?
  • Est-on en capacité de doter les établissements scolaires de gel hydroalcoolique et d’effectuer le nettoyage de ces établissements ? Et aussi de mettre à disposition de tous (élèves, enseignants, accompagnants des élèves en situation de handicap, personnels des établissements) des masques ?
  • Comment maintenir les distances de sécurité dans des salles de classes déjà exiguës où se côtoient jusqu’à 35 élèves, dans les cours de récréation et dans les rangs des classes lors des sonneries, et dans les bus de ramassage scolaire ?
  • Comment peut-on contraindre le personnel des établissements à revenir en classe alors que les restaurants, les musées, les administrations seront fermés, et que les grands-parents seront confinés ?
  • Comment se passeront les repas à la cantine en veillant à ce que toutes les précautions sanitaires soient prises ?

La FCPE des Pyrénées-Orientales juge irresponsable cette décision floue, imprécise, et en contradiction avec les besoins sanitaires.

Beaucoup de parents sont réellement inquiets, et certains disent clairement que leurs enfants ne reviendront pas à l’école le 11 mai, et personne ne pourra les y obliger. Forcément, les inégalités se poursuivront puisque les mêmes élèves, pour lesquels le lien social et scolaire est à l’heure actuelle coupé, n’iront pas forcément à l’école en mai prochain.

Une telle décision est contradictoire, et nous apparaît totalement irresponsable en l’état actuel de la catastrophe sanitaire, sans le moindre complément sur les modalités de cette reprise. Cela ne fait que rajouter des incertitudes et de l’anxiété.

Comme l’a conseillé le médecin Philippe Klein, médecin dans une clinique internationale à Wuhan en Chine : « C’est à partir du moment où on maîtrise la situation qu’on peut permettre un retour progressif à un fonctionnement normal […] Et enfin, une réouverture des écoles : c’est toujours ce qu’on rouvre en dernier, parce que c’est ce qu’on doit fermer en premier » (France Inter, 13/4/2020).

La Fédération des Parents d’Elèves des Pyrénées-Orientales, avec les enseignants, pense qu'il serait bon de rouvrir les établissements scolaires au plus tôt pour éviter cette fameuse fracture sociale et le décrochage scolaire.

C'est notre souhait !

Toutefois, notre préoccupation première reste la santé de tous.

Dès lors, nous ne pouvons avec certitude, affirmer que la santé de nos enfants, des enseignants et de tous les personnels des établissements scolaires est assurée, nous refusons la réouverture des établissements.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64