Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

CommunisteS n°809


" Les premiers de cordée sont ceux qui travaillent à l'hôpital, dans les supermarchés, ceux qui assurent la sécurité, les transports...

Ce sont eux qui tiennent la France à bout de bras. Et c'est avec eux qu'il faudra reconstruire et refonder la France car la richesse de notre pays c'est eux. "

Fabien Roussel


Rendez-vous du jour à 17h

PHOTO-2020-04-15-09-24-55.jpg

Sur la page Facebook du PCF ICI

 Et demain jeudi 16/04, à 17h,

posez vos questions à Henriette Steinberg, secrétaire générale du Secours populaire Français.

******


visuel-université.jpg

Rappel : On peut aussi toujours écouter, ou réécouter les différentes conférences de l'Université permanente.

Les vidéos sont disponibles sur le site de l'Université permanente ICI

******


La vidéo de la semaine

Si nous laissons la refondation de la France à Macron, ce sera comme avant

(Fabien Roussel)

 


Consulter les articles ci-après
ou

Télécharger le numéro PDF en cours

et accéder aux anciens numéros

Pour permettre au PCF d'agir faites un don.

   Faire un don   

 

 

A l'initiative


Confiné·e·s mais mobilisé·e·s ! Retour sur la visioconférence des secrétaires départementaux·ales du 11 avril


Samedi 11 avril, une visioconférence des secrétaires départementaux·ales était organisée pour faire le point sur la crise sanitaire et économique et les initiatives de notre parti. Plus de 70 fédérations étaient représentées et, malgré quelques petits problèmes techniques, nous avons eu un échange fructueux. Ce haut niveau de participation montre à lui seul la mobilisation des fédérations dans cette période inédite. Fabien Roussel a introduit la réunion par un retour sur les actions mises en place nationalement lors de ces premières semaines de confinement et une mise en perspective des défis des semaines et mois à venir. Il a annoncé travailler à une lettre aux Français pour que notre parti soit toujours plus utile à nos concitoyen·ne·s et que notre parole et nos initiatives soient encore mieux identifiées. Nous intervenons sur beaucoup d’enjeux dans la période et il faut être capable de faire ressortir nos priorités.

Accéder à l'article

 

A l'initiative


Conjoncture : de chocs en chocs, tout un système en cause


Une note d’Yves Dimicoli consultable dans son intégralité sur le blog d’Économie et politique. Douze ans après la crise financière, la crise actuelle (sanitaire et économique pour l’heure, avec des effondrements financiers partiels en attendant un collapsus financier plus global) n’est pas une simple répétition de ce qui s’est passé en 2008. Elle est potentiellement beaucoup plus dommageable, l’économie mondiale, et en particulier celles des pays de l’OCDE, ayant été très gravement abîmée par l’exacerbation de la domination des capitaux financiers qu’ont engendrée les tentatives de réponses capitalistes à l’épisode de 2008.

Accéder à l'article

https://www.economie-et-politique.org/2020/03/31/conjoncture-de-chocs-en...

 

A l'initiative


Travail, entreprises, c’est le moment d’agir


Le Conseil national d’octobre avait adopté à l’unanimité des objectifs ambitieux de reconquête de notre implantation à l’entreprise, « pour porter le combat au cœur du système capitaliste ». La crise sanitaire agit comme un révélateur de la domination du capital financier au chevet duquel l’État se précipite à grand renfort d’argent frais : 400 milliards à ce jour, rien que ça, sans aucune condition ni critère d’utilisation. Et La période de confinement ne met pas en pause les offensives de classe du pouvoir Macron, elle les accélère.

Accéder à l'article

TÉLÉCHARGER ICI LE N° D'AVRIL D'AGIR , le journal des communistes à l'entreprise

 

ÇA COCOGITE


Note au CEN (7 avril 2020) Traçage numérique lors du dé-confinement


Comme dans toutes les crises et en partant de problèmes réels, il y a la tentation pour le pouvoir politique en place de restreindre les droits et libertés publiques bien au-delà des mesures sanitaires légitimes, et de mettre en place des systèmes surdimensionnés de surveillance de la population. Dans ce contexte, les grands acteurs des services et de l’industrie du sécuritaire font feu de tout bois pour imposer et vendre leurs solutions technologiques. Ils s’appuient sur l’idéologie libérale du solutionnisme technologique : c’est-à-dire qu’au lieu de chercher des solutions et d’affronter la crise dans un cadre politique collectif, on va chercher à dépolitiser les questions, à interdire le débat démocratique et mettre en avant des technologies qui vont faire tout reposer sur la responsabilité individuelle des personnes.

Accéder à l'article

 

Le jour d'après


« Santé, le jour d’après »


« Parler du jour d’après » en matière de politique de santé ouvre sur le projet d’une autre société. Au sortir de cette crise, rien ne sera plus comme avant, mais, si les peuples ne s’en mêlent pas, il n’y a aucune automaticité à ce que ce soit pour le meilleur. Les capitalistes veillent, s’adaptent et sont loin de vouloir lâcher leurs privilèges. En France, il n’y a qu’à entendre les déclarations d’un certain nombre de ministres pour en avoir confirmation ! Quant aux envolées du Président de la République sur les « héros en blouse blanche », il est à craindre qu’elles ne soient suivies d’aucun effet. Les mesures d’urgence contre le Covid-19 en sont une claire démonstration, l’argent annoncé pour répondre à la crise sanitaire n’est rien comparé à celui débloqué pour sauver les grands groupes. Deux poids, deux mesures !

Accéder à l'article

 

 

 

Pour permettre au PCF d'agir faites un don.

   Faire un don   

 

 

L'air du temps | Gérard Streiff


Pédagogie


Les libéraux ne désarment pas. Luc Ferry, par exemple, dans un papier du Figaro, s’alarme d’un air du temps qui répète que « Tout va changer ». Pour lui, « c’est le contraire qui se profile à l’horizon ». L’Europe ? « Elle a fait le job ». L’Allemagne ? « Elle a raison ». L’État-providence ? « Avec quel argent ? ». Des relocalisations ? « Si les entreprises ont délocalisé, ce n’est pas par plaisir ».Trop de libéralisme ? « C’est tout l’inverse, c’est son insuffisance qui nous ruine ». Etc. Etc. Évidemment, conclut-il, pour imposer ce programme, « il faudra beaucoup de pédagogie ». « Et beaucoup de matraques et de LBD » doit-il ajouter en son for intérieur.

Accéder à l'article

 

L'illustration | Chantal Montellier

 
Merci pour votre lecture
Directeur de la publication
Igor Zamichiei
Rédacteur en chef
Gérard Streiff
Comité de rédaction
Sofiane Ahmed Zaid, Gérald Briant, Léon Deffontaines, Yann Henzel, Méline Le Gourriérec, Delphine Miquel, Laurence Patrice, Yann Le Pollotec, Julien Zoughebi
Mise en pages et Mise en ligne
Zouhaïr Nakara
Accéder à nos archives
http://www.pcf.fr/librairie
Contact
communistes@pcf.fr
01 40 40 11 06

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64