Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

CommunisteS n°811


"Nous voulons donner un sens nouveau au travail, à l’effort collectif, à la production de richesses.

Nous voulons que le déconfinement soit synonyme de sécurité, de confiance mais aussi d’espoir.

L’espoir de bâtir un nouveau modèle économique, protégeant l’être humain et préservant nos ressources naturelles, garantissant notre souveraineté et les valeurs de notre République, si fragilisées au cours de ces dernières années." (Fabien Roussel)

C'est cette espoir que nous porterons toutes et tous en cette journée internationale des droits des travailleurs, ce 1er mai si particulier cette année.

Le PCF est plus que jamais mobilisé pour défendre les droits des travailleurs et faire entendre la voix des salarié·es dans le pays. 

Malgré le confinement, portons haut et fort nos revendication, nos propositions. Soyons inventives et inventifs, audacieux avec détermination, et humour aussi parfois, le 1er mai est une fête !

Accrochons des banderoles aux fenêtres, chantons sur nos balcons, postons sur les réseaux sociaux des images, avec le hashtag #MasquésPasMuselésdes selfies avec nos mots d'ordre, nos slogans. Mettons en mots et en scène nos exigences, nos urgences, nos revendications, nos propositions.

Retrouvez ICI le détail des initiatives du PCF le 1er mai

  

visuel_canva1ermai.jpg 


Quelques rendez-vous à noter dès maintenant :

Aujourd'hui 17h30, en direct sur la page Facebook du PCF, posez vos questions sur l'Europe, à Maïté Mola vice présidente du PGE et Pierre Laurent vice président du PGE, sénateur de Paris.

Demain 30 avril 17h30, toujours sur la page Facebook du PCF, table ronde :1er Mai, masqué·es mais pas muselé·es avec Fabien Roussel secrétaire national, Delphine Bithorel ouvrière, représentante CGT Métallurgie, Christian Prudhomme médecin, porte parole des Médecins urgentistes de France.

live_1er_mai.jpg

Et lancement de la campagne de vente du Muguet virtuel du PCF !


Vendredi 1er Mai

A 7h30 Fabien Roussel se rendra devant l’Hôpital de la Pitié Salpêtrière pour offrir des brins de Muguet au personnel soignant, en première ligne face à l'épidémie.

A 18h Prise de parole du secrétaire national. Vous pourrez retrouver l'intervention de Fabien Roussel sur la page Facebook et le compte Youtube du PCF. 


A noter qu'en plus de ce programme national, toutes les structures locales du PCF, fédérations et sections, organisent des initiatives particulières pour ce 1er mai.

Bon 1er mai à toutes et tous !

**********


La vidéo de la semaine

Après avoir sabordé notre système de santé, vous pataugez ! Oui, vous cafouillez


 


Consulter les articles ci-après
ou

Télécharger le numéro PDF en cours

et accéder aux anciens numéros

Pour permettre au PCF d'agir faites un don.

   Faire un don   

 

 

1er Mai 2020


Un muguet pas comme les autres


Ce 1er Mai 2020 est sous le sceau de la crise sanitaire qui frappe le monde. Ce 1er Mai révélera avec beaucoup de violence les inégalités, l’exploitation, la spoliation des droits des salariés… au travers de la planète et de notre pays. Depuis 1890, cette date donne lieu à des manifestations pour les droits des salariés et marque la solidarité internationale aux quatre coins du monde.

Accéder à l'article

 

Actualié


Faut-il rouvrir les écoles le 11 mai ?


La crise que nous vivons met en lumière le rôle central de l’éducation dans notre démocratie : pour être pleinement citoyen·ne aujourd’hui, il faut maîtriser des savoirs complexes. Notre société a besoin d’une culture commune de haut niveau pour faire face à cette crise et à celles qui viendront. Les semaines d’interruption scolaire ont permis à de nombreuses familles de prendre conscience de l’importance du service public d’éducation nationale : c’est à l’école, ensemble et accompagnés par des professionnels, que l’on apprend. En même temps, le leurre de la « continuité pédagogique » a révélé le caractère profondément inégalitaire de notre système éducatif : les inégalités d’équipement sont venues s’ajouter aux inégalités préexistantes (disponibilité, proximité avec la culture scolaire) et les remises sur le devant de la scène. Les franges les plus populaires du salariat et les couches moyennes, que les débats sur l’école avaient régulièrement tenté d’opposer, ont ainsi partagé une expérience commune, qui peut déboucher sur une revendication commune : celle d’un service public d’éducation nationale renforcé, ne déléguant aucun apprentissage aux familles, et réalisant son objectif d’égalité.

Accéder à l'article

 

Le Jour d'après


Comment l’imaginer sans la culture ?


Le jour d’après, comment l’imaginer sans la culture ? C’est la culture qui rend l’avenir possible. Elle nous rassemble, elle met des mots, du son et des images sur nos désirs, elle transmet, elle ouvre... Nous sommes d’inlassables œuvriers, chacune et chacun à notre façon et c’est cela qui nous fait humains. Nous avons besoin de ce souffle, parce que la culture est une respiration. Non pas au sens d’un répit, d’une pause, d’une parenthèse… Au sens d’une nécessité vitale qui ne souffre pas d’être suspendue.

Accéder à l'article

 

A l'initiative


Réquisition de l’Hôtel-Dieu


Les chiffres sont têtus : la pandémie a fait en France plus de 15 000 décès et au moins 30 000 personnes sont actuellement hospitalisées dont près de 7 000 (au 13 avril) se trouvaient en réanimation et soins intensifs. Même si les spécialistes constatent une légère baisse des admissions de malades du Covid-19, le virus frappe encore la population, notamment les plus fragiles et les plus démunis.

Accéder à l'article

Signer la pétition

 

A l'initiative


Sommes-nous encore dans un État de droit ?


La crise du Covid-19 nous plonge dans une situation exceptionnelle qui nécessite que des mesures sanitaires exceptionnelles soient édictées. Néanmoins, comme nous le rappelions dans la note sur l’analyse de la loi du 23 mars 2020 sur l’état d’urgence sanitaire, il convient de rester très vigilant pour s’assurer que les règles dérogatoires à un État de droit, mises en place dans le cadre d’un régime d’exception, soient effectivement temporaires et strictement proportionnées aux risques sanitaires encourus.

Accéder à l'article

 

Planète


Afrique - De la solidarité, pas de la condescendance !


En ce moment, de bonnes âmes se penchent sur la situation du continent africain, faisant mine de le découvrir. Comme s’ils n’avaient aucune responsabilité, ils palabrent sur les conséquences pour les pays africains confrontés à ce terrible moment marqué comme partout par la pandémie du Covid-19. Ils font mine de s’inquiéter alors que depuis des années les maladies infectieuses tuent en silence, dans leur indifférence. Rien que pour le paludisme, ce sont 400 000 décès par an. Cela se rajoute à tous les autres maux : le dérèglement climatique, pour lequel l’Afrique n’a aucune responsabilité, la faim et la malnutrition qui persistent, la pollution de l’air qui tue des millions de personnes. Tout cela résulte de choix politiques désastreux…

Accéder à l'article


Retrouver l'actualité du secteur International du PCF

Pour recevoir la newsletter du secteur International, pensez à vous inscrire :

http://www.pcf.fr/inscription_newsletter_internationale?


 

 

Pour permettre au PCF d'agir faites un don.

   Faire un don   

 

 

L'air du temps | Gérard Streiff


Sécession


Jérôme Fourquet, directeur du département opinion de l’Ifop, parlait dans son livre L’archipel français (Seuil, 2019), de la « sécession » des classes favorisées. Il avait en tête alors leur sécession fiscale, l’exil des fortunes vers les paradis plus ou moins lointains. On dirait bien que cette sécession des riches avec la société se poursuit. On a vu, au moment du confinement, la grande transhumance des rentiers d’Auteuil/Neuilly/Passy vers les résidences secondaires de Deauville. À l’heure du régime ceinture pour tous ou presque, on apprend que cette faune de friqués est agitée par une furie d’achats. On parlait la semaine passée de l’immobilier de luxe. Ajoutons ce détail : alors que la crise de l’automobile est universelle, Ferrari vient de battre son record de commandes et Porsche hausse ses ventes de 26 %. À qui servent les riches ? A rien, et comme l’écrit Maxime Cochard, « nous n’en avons pas besoin ».

Accéder à l'article

 

L'illustration | Chantal Montellier

Merci pour votre lecture
Directeur de la publication
Igor Zamichiei
Rédacteur en chef
Gérard Streiff
Comité de rédaction
Gérald Briant, Léon Deffontaines, Yann Henzel, Méline Le Gourriérec, Delphine Miquel, Laurence Patrice, Yann Le Pollotec, Julien Zoughebi
Mise en pages et Mise en ligne
Zouhaïr Nakara
Accéder à nos archives
http://www.pcf.fr/librairie
Contact
communistes@pcf.fr
01 40 40 11 06

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64