Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

L’édito du TC par Roger Rio. Guerre contre le virus ou contre le peuple ?

Le pilotage à vue de la crise sanitaire par le tandem Macron-Philippe se double d’une bonne dose de cynisme vis-à-vis des Français. La grande affaire de l’heure, c’est la préparation au déconfinement. Cela se fera alors que le gouvernement est dans l’incapacité d’assurer qu’il pourra fournir les masques, les tests et les gants nécessaires pour cela. Il en est réduit à faire appel aux couturières pour essayer de faire face à la gravité de la situation. Comment la cinquième puissance économique mondiale a-t-elle pu en arriver là ?

La course aux profits est telle depuis plusieurs décennies, que tout est bon pour grapiller un euro par ci, par là ; Les stocks de produits sanitaires (masques, gants, produits hydro-alcooliques) sont trop coûteux à conserver, qu’à cela ne tienne, on les liquide, et tant pis si une pandémie surgit. « Ils » jouent avec la vie des Français comme « ils » spéculent à la bourse. Bachelot, Buzyn, Touraine et autre Bertrand, ont mis sciemment la vie des Français en danger en détruisant les stocks de matériel de protection et en affaiblissant l’hôpital public, et de cela, ils devront rendre compte.

Demain le gouvernement va tout faire pour que les parents renvoient leurs enfants à l’école. Avec quelles garanties sanitaires, pour les écoliers comme pour leurs enseignants ? Aucune. La vraie raison saute aux yeux : il s’agit de renvoyer les parents au travail, quels que soient les risques. Le pouvoir a préparé le terrain, avec des mesures dérogatoires au droit du travail : possibilité de faire travailler 60h par semaine, suppression de RTT, blocage des rémunérations… Les primes promises par le patronat de l’agro-alimentaire ne seront pas au rendez-vous. Les 70 salariés de Général Electric de Belfort, qui viennent de recevoir leur lettre de licenciement en plein confinement, savent ce que vaut la parole du gouvernement. Les beaux discours du pouvoir sur le jour d’après ne sont que de l’esbrouffe et de la manipulation. Macron peut bien invoquer le programme du Conseil National de la Résistance, largement inspiré par les Communistes, il ne fait rien d’autre que de le combattre sans répit.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64