Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Compte rendu de la rencontre « Le jour d’après »

Le collectif le jour d’après s’est formé à l’appel de plusieurs organisations 18 au total :

  • Khaled Gaiji, président des Amis de la Terre France,
  • Aurélie Trouvé, porte-parole d'Attac France,
  • Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT,
  • Nicolas Girod, porte-parole de la Confédération paysanne,
  • Benoit Teste, secrétaire général de la FSU,
  • Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace France,
  • Cécile Duflot, directrice générale d'Oxfam France,
  • Éric Beynel, porte-parole de l'Union syndicale Solidaires,
  • Clémence Dubois, responsable France de 350.org,
  • Pauline Boyer, porte-parole d'Action Non-Violente COP21,
  • Léa Vavasseur, porte-parole d'Alternatiba,
  • Sylvie Bukhari-de Pontual, présidente du CCFD-Terre Solidaire,
  • Jean-Baptiste Eyraud, porte-parole de Droit au Logement,
  • Lisa Badet, vice-présidente de la FIDL, Le syndicat lycéen,
  • Jeanette Habel, co-présidente de la Fondation Copernic,
  • Katia Dubreuil, présidente du Syndicat de la magistrature,
  • Mélanie Luce, présidente de l'UNEF,
  • Héloïse Moreau, présidente de l'UNL.

Ce collectif s’est décliné dans le département des Pyrénée-Orientales en acceptant que des partis politiques puissent participer à ce collectif (Le NPA, Générations S, Le PG, ainsi que le PCF). Cà n’a pas été sans réticence de certaines associations comme Alternatiba qui a refusé d’intégrer le collectif départemental. Il faut aussi rajouter le Mouvement de la Paix pour les Pyrénées-Orientales.

Plusieurs rencontres ont eu lieu dans les Pyrénées-Orientales sur les convergences à mettre en œuvre dans notre département en fonction des trente propositions exprimées au niveau national. Dans les Pyrénées-Orientales nous travaillons à mettre en œuvre un collectif qui pointe dans un premier temps les urgences dans les mesures concrètes à mettre en œuvre localement.

Ainsi nous avons décidé lors de la dernière rencontre et après une conférence de presse qui a acté la constitution de ce collectif, parti politique compris, de traiter deux sujets en urgence : la santé et les transports.

Un état des lieux est en train d’être fait concernant ces deux sujets importants, notamment en fonction des besoins, des constats notamment sur la désertification dans notre département, l’impact social, économique, environnemental et écologique.

Les participants à cette rencontre ont abordé la méthodologie à mettre en œuvre pour cette co-construction et notamment en partant de l’existant et des propositions faites par diverses organisations. Le RER catalan notamment ainsi que les centres de santé.

La gratuité des transports, leur inter modalité, les modes de transports doux ont été au centre de nos échanges.

À noter que la question du Fret ferroviaire bien que complexe à traiter au niveau local reste un sujet qui peut évoluer au plus prêt et notamment en fonction de la relocalisation des productions. Le département des Pyrénées-Orientales dispose aussi d’infrastructures sous exploité comme le port de Port-Vendres, le port sec du Boulou ou bien encore la zone industrielle de Rivesaltes. Tout ceci au profit du tout routier.

Concernant la santé, un bilan devrait être fait sur l’emploi et les conditions d’exercice des soignants ainsi que les besoins de santé dans les territoires.

Sur la visibilité de notre démarche, ce collectif s’est penché sur des évènements à organiser notamment au travers de mobilisations festives, culturelles, et sociales. Une approche nouvelle dans le rapport de force à mettre en œuvre en commun pour l’expression collective.

Concernant la mobilisation des communistes il serait utile lors des différents ateliers qui vont se mettre en œuvre de proposer des camarades capables de formuler des propositions sur les différents thèmes que nous aborderons.

Prochaine rencontre non programmée.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64