Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Le billet d’Yvon Huet. Les 104 : vote de la loi « sur la sécurité globale »…

Assemblée nationale, le 24 novembre 2020. Pour une fois, tout le monde était là. Situation très sensible qui ne permet pas de jouer avec les absences, bien que là dessus il faudrait redonner à l'Assemblée nationale une place qu'elle n'a plus, hélas, dans la vie de notre pays.

J'ai bien écouter les opposants à la loi liberticide. et les autres aussi. Côté gauche, chacun avec sa sensibilité a donné à la fois les raisons de sa désapprobation et le catalogue de ses contre projets, surtout pour la FI et le PCF.

J'ai aimé le discours de Stéphane Peu, hé oui, parce qu'il est le seul ayant mis l'accent sur la galère des habitants des quartiers populaires, sur la nécessité de remettre en cause la justice des riches contre les pauvres dans un langage clair pour tout le monde.

Mélenchon a rappelé entre autres le rôle positif de Pierre Joxe, donc du PS de l'époque Mitterrand qui rappelle les expériences de cette police de proximité qui commençait à porter ses fruits là où ça fait mal.

On connaît la suite, Sarkozy a tout cassé et amené son karcher à 100 balles et nous en arrivons maintenant à la pire des situation avec des quartiers de non droit où règnent tous genres de maffia sur un fond de crise sociale abyssale.

Les socialistes ont repris tout ce qui ne va pas dans cette nième loi qui éloigne encore un plus la police des citoyens et ont, eux aussi, appelé à voter non à ce coup de force antidémocratique... DE PLUS.

Le Modem, seul parti de droite à ne pas suivre l'Élysée sur ce terrain, a fait sonner le glas d'un pont de trop qui pourrait se retourner contre la gouvernance libérale décomplexée. On ne va pas faire la fine bouche. Ce sont des voix qui, malgré tout, ne se rangent pas du côté de la matraque.

Cela fait 104. Résultat de ce système électoral inique qui réduit à sa portion congrue la représentation populaire à l'Assemblée nationale dans un contexte de pression inique de l'élection présidentielle qui place ses petits moutons.

Les autres ? la satisfaction d'avoir aménagé le nid frelon élyséen, histoire de se dire qu'ils ne sont pas payés pour rien.

Reste le mouvement social qui doit sortir de sa torpeur, au-delà de ceux qui ont l'habitude de se prendre des grenades lacrymogènes à répétition quand ce n'est pas pire.

Oui vraiment, l'alternative se construira dans la convergence des luttes et obligera les gauches sinon à construire du commun au moins à ne pas casser l'espoir à coup de plébiscites égocentriques.

Yvon Huet

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

Le billet d’Yvon Huet. Les 104 : vote de la loi « sur la sécurité globale »…

A voir aussi



 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64