Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Le billet d’Yvon Huet. On n’attrape pas les requins avec les épuisettes

6.000 milliards pour relancer l'économie ? Chiche, mais avec de bonnes idées. Alors donnons-les !

1. – Faire payer les riches et remettre en selle un système d'aide sociale puissant et efficace où préventions et urgences doivent redonner à ceux qui ont été mis à l'index le goût de vivre et la possibilité de retrouver leur fierté. Dans ce contexte, faire du logement décent est une obligation républicaine contraignante.

2. – Faire vivre le système de santé public en lui donnant les moyens de s'adapter aux défis de notre temps. Encore des moyens qu'il faut aller chercher sans attendre le messie avec les travailleurs de la profession.

3. – Faire de la culture, par principe vivante, une des priorités du bien vivre, avec le sport bien sûr, non pas comme supplément d'âme mais comme facteur essentiel d'épanouissement.

4. – Éradiquer les différences de traitement entre femmes et hommes dans le monde du travail en exigeant des lois incontournables.

5. – Faire du respect de l'environnement à la fois un objectif et une règle dans la vie de la société, de l'entreprise à l'école en passant par les pratiques individuelles et collectives.

6. – Donner à chaque citoyen la possibilité de participer à l'élaboration des décisions pour l'avenir d'un quartier, d'une entreprise, du plus petit village à la plus grande cité. Joindre les deux bouts de la démocratie en réconciliant représentation politique et démocratie sociale sans pour autant gommer les spécificités.

7. – Pousser à développer l'agro-écologie comme mode alternatif à l'agriculture intensive dans un cadre redonnant vie à nos campagnes.

8. – Faire de notre police une véritable structure permettant aux citoyens de vivre dans la paix et le respect mutuel, la sécurité et la sûreté accompagnées d'une relation positive et sereine entre policiers et citoyens.

Ces exigences dont l'ordre n'est pas celui d'un repas de famille mais un ensemble cohérent de propositions sont traversées par les débats sur la réappropriation des moyens de production par la collectivité, le renforcement du secteur public, la Sécurité sociale, la pérennité et le contenu des emplois.

À ce niveau, les communistes ne s'isolent pas dans leur coin en disant qu'ils ont toujours raison et que les autres sont nuls. L'important, c'est d'arriver à trouver le chemin le plus court entre la volonté de changement et sa réalisation concrète et progressive, sans jamais oublier le rythme que les citoyens lui donneront de discussions contre pouvoirs syndicaux et associatifs à encourager et un pouvoir redevable de ses promesses.

À chaque année son défi, sachant que l'année qui suit ne sera positive que si on avance sur ce terrain des perspectives en 2021, au risque, si ce n'est pas le cas, de se retrouver à choisir l'année qui suit le décor d'un vainqueur de la course au trône élyséen qui n'aura dans sa musette que la partition du chant de ses partisans gloutons.

Dans ce contexte, les communistes choisiront en toute connaissance de cause leur stratégie pour les élections, du départemental à l'élyséen en passant par le régional.

À chaque fois, l'important, c'est de prouver que même si on a du mal à trancher c'est toujours la démocratie qui doit l'emporter sur l'arbitraire et les combines d'antichambre toujours encouragées par des grandes gueules avides de pouvoir qui trahissent la confiance à la première injonction des puissances de l'argent.

Yvon Huet

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

Le billet d’Yvon Huet. On n’attrape pas les requins avec les épuisettes

le 28 December 2020

A voir aussi



 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64