Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Le billet d’Yvon Huet. Démagogie ou démocratie ? Il faut choisir…

On aura compris. Le Président aux abois n'a trouvé qu'un truc pour contourner le mécontentement et continuer à ignorer les contre pouvoirs syndicaux et associatifs de notre pays, tirer au sort des citoyens en faisant semblant de leur donner de l'importance pour aboutir à un simulacre de lien avec « le peuple ». Cette pitrerie a ses limites mais elle a aussi ses fans qui, à droite comme à gauche préfèreront toujours un peuple informel et manipulable à des organisations représentatives qui pratiquent la démocratie dans leurs instances. Certains disent que c'est dans l'air du temps.

Oui et non. Giscard d'Estaing faisait la même chose en invitant un éboueur au petit déjeuner de l'Élysée et en jouant pour le bon peuple de l'accordéon pour essayer de l'endormir.

Il y a eu dans notre histoire française d'autres époques de ce genre dans des contextes différents certes, avec l'émergence de gens comme Gérard Nicoud et Pierre Poujade. Robert Boulin, ministre des affaires sociales en 1969, organisait des simulacres de réunions avec eux en ignorant les syndicats dits « traditionnels ». Il y a eu toutes sortes de révoltes corporatives et mouvements de colère que le pouvoir a toujours essayé de récupérer en passant par dessus les représentations ouvrières toujours montrées du doigt comme passéistes, ringardes et ronronnantes par une certaine presse dans le vent pour que rien ne change vraiment. Le Monde et Libération que certains classent un peu vite « à gauche » y excellent le plus souvent même si leur expression ne se résume pas à cela et laisse aussi paraître à l'occasion des expressions intéressantes et fiables.

Le défi, aujourd'hui, c'est de favoriser la convergence des luttes, quelles que soient les formes exprimées, sans tomber dans le piège populiste qui n'est en effet ni de gauche ni de droite puisqu'il est pratiqué dans les deux camps. Ce n'est ni simple ni automatique. Le rejet de formes de lutte nouvelles est aussi un handicap qui fait perdre du temps dans l'élargissement du mouvement social dont nous avons besoin pour faire reculer le pouvoir financier directement en phase opérationnelle avec l'État.

En cela, il faudra être de toutes les luttes et protestations, de tout ce qui peut faire émerger non pas un programme magique sortant de plans quinquennaux hors sol mais de points d'appui suffisamment forts, partout où ça va mal, pour faire avancer des solutions comprises par une majorité de citoyens. C'est bien l'enjeu de 2021 qui ne doit pas se résumer à qui veut un vaccin ou pas ou à qui veut se préparer pour trôner à l'Élysée même si ces sujets ont leur place dans les débats avenir.

En cela, les propositions faites par la CGT sont à la fois encourageantes, parce qu'elles sortent de l'ordinaire du ronron sans pour autant casser l'outil syndical construit de haute lutte depuis plus d'un siècle par le monde du travail.

Pour les connaître, puisque les médias les censurent ou les ridiculisent, il faut lire la presse qui n'est pas aux ordres, qu'elle soit syndicale ou politique, l'Humanité, le Travailleur Catalan, le Chiffon Rouge breton, la NVO, Vie Nouvelle et tant d'autres qui font vivre les raisons et l'espoir de l'alternative à l'existant. Ce sont nos bijoux de famille. Faisons les vivre en nous abonnant et en les faisant connaître, voire plus pour les bavards comme moi, en participant à leur aventure humaine.

Yvon Huet

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

Le billet d’Yvon Huet. Démagogie ou démocratie ? Il faut choisir…

le 04 janvier 2021

A voir aussi



 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64