Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Vaccination, un parcours d'obstacles !

Covid-19. Le gouvernement fait le choix du privé

L’ensemble des départements français rejoint les 25 qui étaient déjà soumis à un couvre-feu à 18h. Les Français seront agglutinés dans les transports en commun à 17h30. Pour s'acheter de quoi se nourrir, ceux qui travaillent n'auront plus qu'à s'entasser dans les grands magasins à l'heure de la pause repas entre 12h et 14h pour faire leur course du quotidien et le samedi pour le reste. Quelle efficacité ! On sait que la covid ne circule ni dans les transports en commun, ni dans les grandes surfaces !

Jean Castex entouré d'une kyrielle de membres de son gouvernement est venu annoncer, jeudi, une série de mesures pour éviter un 3e re-confinement. Cela va des contrôles renforcés aux frontières aux mesures plus strictes dans l’espace scolaire avec suspension des activités physiques en intérieur  sans calendrier de retour à la normale.

Jean Castex a assuré que la vaccination constituait « la priorité des priorités pour sortir » de la crise provoquée par le coronavirus. Le Premier ministre appelle les Français à « collectivement faire preuve de patience et de responsabilité ». Cette patience pourrait bien s’émousser tant la France semble en retard dans le contre-la-montre engagé entre le virus et la vaccination.

La vaccination, une solution, oui mais…

Macron, Castex et leurs acolytes n'ont pas oublié qu'ils étaient avant tout des libéraux et qu'ils géraient cette pandémie comme des libéraux. La recherche publique, même affaiblie, a eu une grande part dans la découverte du vaccin. Mais maintenant c'est la course à l'échalote pour sa fabrication.

Les parlementaires, tant français qu'européens tout comme l'hôpital public et le monde médical dans son ensemble n'ont pas accès aux spécificités des différents vaccins.. Les secrets de fabrication sont bien gardés par les big-pharma. Les pays pauvres n'auront droit qu'à quelques miettes. Il est interdit à Cuba, dont la recherche est en avance d'exporter son savoir. Est-ce la bonne solution pour enrayer cette pandémie mondiale ?

Tous ces petits arrangements mènent à une défaillance sur la fabrication et les livraisons. Pour tenter de gérer cette pénurie, le gouvernement fait appel non pas aux pouvoirs publics mais à un cabinet « d'experts » privé, McKinsey & compagnie à 130.000 euros la semaine. Un véritable scandale d'État !

Le scandaleux business du rendez-vous vaccinal !

À partir du 14 janvier, les 5 millions de Français de plus de 75 ans peuvent prendre rendez-vous dans un des centres de vaccination installés dans chaque département et répertoriés sur le site public « Santé.fr » pour se faire vacciner à partir du 18 janvier. Mais pour y parvenir il va leur falloir trouver leur chemin dans une jungle assez complexe.

Ce qui devait arriver arriva, les standards ont explosé, les délais d'attente atteignent plusieurs semaines. En plus d’être complexe, le choix a été pris de ne pas avoir renforcé « Santé.fr » au profit du privé.

Fidèle à sa vision du monde selon laquelle le privé, c’est mieux, le gouvernement a octroyé le marché de la prise de rendez-vous à trois plateformes : Doctolib, Maiia et Keldoc. Depuis qu’elles en ont été informées, elles se livrent à une course sans merci, chacune devant, selon les Échos, « prendre contact et convaincre les centres de vaccination d’opter pour leur solution (une seule par centre) ». Résultat, les aînés ou leurs aidants vont devoir aller sur un premier site Web pour trouver où se faire vacciner. Puis ensuite naviguer entre ce site et les trois opérateurs privés pour réussir à identifier la plate-forme qui correspond à leur centre de vaccination.

En plus d’imposer une démarche complexe, le choix de ne pas avoir renforcé « Santé.fr » au profit du privé comporte un risque. Le trio va avoir accès aux données personnelles, monnayables, d’une nouvelle catégorie de population.

Pour pallier tout cela, il reste le numéro de téléphone national, promis par le gouvernement. Ce qui pose la question de son accessibilité pour des millions d'utilisateurs. Nos ministres regrettent presque que de plus en plus de personnes veuillent se faire vacciner.

Dominique Gerbault

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

Vaccination, un parcours d'obstacles !

le 17 janvier 2021

A voir aussi



 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64