Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Le billet d’Yvon Huet. L’eau est un bien collectif

Les communistes sont depuis longtemps des défenseurs de l'eau comme bien commun de l'humanité et de la planète. L'eau à ce titre est en bonne place dans leur programme politique qu'ils font vivre à l'occasion de la journée mondiale de l'eau (22 mars) mais aussi dans les luttes, campagnes électorales et la gestion des institutions comme les communes, les régions ou les métropoles avec leurs élus-es.

  • Ils proposent d'accélérer la transition énergétique et garantir le droit à l’eau avec la création d’un service public national déconcentré de l’eau et des déchets pour accompagner les compétences des collectivités dans la création de régies démocratisées ou de sociétés coopératives d’intérêt collectif (SCIC) de l’eau et de la gestion des déchets. Ils s'opposent à toute forme de libéralisation / privatisation de l'eau.
  • Ils proposent la création d’une allocation solidaire limitant le montant des factures d’eau à 3 % maximum du revenu des familles et gratuité des premiers mètres cubes d’eau.
  • Les communistes agissent et proposent une transition énergétique qui garantisse le droit à l’énergie et à l’eau, ce qui suppose que leur gestion relève du service public.

Ces propositions s'inscrivent dans une démarche cohérente avec l'action pour protéger la biodiversité avec notamment :

  • La création d’une taxe « ressources naturelles » pour en limiter les prélèvements compensée par l’octroi de crédits bonifiés ;
  • La création d’un instance publique de prospective pour la préservation des ressources naturelles.

La démocratie, moyen incontournable pour protéger l'humanité et la planète, sauver le climat, préserver l'eau et les biens communs de l'humanité et la biodiversité.

Cela nécessite d'impulser un nouveau processus de co-élaboration démocratique des projets d’infrastructures avec des pouvoirs nouveaux aux salariés et citoyens.La biodiversité est un bien commun de l’humanité. C'est pourquoi les communistes s'opposent à toute appropriation et privatisation, individuelle ou collective, de la biodiversité comme de la brevetabilité du vivant.

Les communistes considèrent que si faire appelle à la démocratie citoyenne pour évaluer les actions à mener par l'État et les institutions de la République, est positif, pour la protection de la planète, le climat et la biodiversité, comme a voulu le faire Macron, l'expérience montre qu'il faut garantir que les propositions qui émergent soient débattues par notre peuple et la représentation nationale élue et donc légitime et soient prises en compte.

Yvon Huet

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

Le billet d’Yvon Huet. L’eau est un bien collectif

le 24 mars 2021

A voir aussi



 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64