Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Le billet d’Yvon Huet. Déconfinement déconfiture ?

Je ne voudrais pas faire croire que nos amis de Catalogne espagnole qui ont cette chance de ne pas attendre toutes les semaines le discours du 1er ministre pour savoir ce qu'ils ont à faire que le paradis serait ici ou là dans la maudite période que nous vivons.

Le calendrier imposé par un roi « éclipse » me donne l'impression d'une fuite en avant face aux responsabilités qui devraient être assumées sur le terrain en matière de santé publique. Il suffit de voir comme se préparent les réouvertures de bars et restaurants pour imaginer le défoulement qu'il entraînera alors que la pandémie est loin d'être vaincue.

À force de pousser les gens dans leur retranchement ils explosent, d'autant que le va et vient des consignes qui a coûté cher pendant l'été ne fait que déstabiliser tout le monde, les gens étant dressés les uns contre les autres dans une cacophonie orchestrée par des médias qui organisent le stress. Pendant ce temps, le bilan des morts s'épaissit chaque jour.

Tout est organisé pour faire croire que nous sommes au bout du tunnel. Ce n'est pas vrai. Après une éclaircie passagère, un autre arrive, celui du passage à la caisse et celui du retour à la politique de restriction en matière de santé publique coiffé par une propagande de plus en plus malsaine pour aggraver ce que nous supportons déjà mal.

Pendant ce temps, en Catalogne espagnole, la situation revient progressivement à un déconfinement presque définitif avec cette méthode qui permet de reprendre le confinement périmétral (géographique adapté) en cas de rechute sans pour autant empêcher les gens de vivre, d'aller aux terrasses, aux restaurants et aux spectacles en respectant les gestes barrière.

L'Espagne souffre certainement plus que la France. Le système de santé est plus fragile et la crise économique et sociale beaucoup plus lourde de conséquences pour les gens. Les perspectives de retour du franquisme ne sont pas non plus écartées et valent bien la trouille de l'arrivée de Le Pen à l'Elysée.

Et pourtant, il y a dans ce pays, sur ce sujet pesant de la pandémie,  des signes de bon sens qui semblent échapper à une France prétentieuse, complexée, repliée sur ses certitudes ridicules, dans laquelle il est urgent que les forces progressistes se mobilisent plus que jamais pour arrêter le bras armé d'une course vers une dictature qui veut s'imposer en utilisant le bruit des peurs et le terrorisme bureaucratique.

La 5e République va-t-elle accoucher d'un monstre ou sera-t-elle remise en cause ? La première solution semble l'emporter. Pour l'inverser, le parler vrai et la lutte quotidienne pour changer l'existant ne peuvent pas être masquées par la messe d'un « tous ensemble » hypocrite et sans contenu qu'on a payé si cher hier.

Les communistes français montrent aujourd'hui l'exemple de l'exercice démocratique des choix clairs, tout en étant présents dans toutes les luttes. Le renforcement de leur influence est une des clés d'un avenir meilleur, n'en doutons pas. L'histoire l'a prouvé. Depuis que nous avons dégringolé, la société a dégringolé avec. Personne ne peut le nier. Alors on ne cède pas aux injonctions du défaitisme et on fait peur à la peur.

Yvon Huet

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64