Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Le billet d’Yvon Huet. C’est parti, on ne s’arrête pas

La levée de bouclier de l'anticommunisme latent qui sommeillait jusqu'ici dans les chaumières du conservatisme a quelque chose de pathétique. C'est un peu comme si on réveillait une vieille blessure d'une France hésitante qui voudrait bien le changement et l'égalité des chances citoyennes à condition de ne pas en prendre le risque. Un vieux sujet qui a souvent fait débat dans toute la gauche et nous a mené là où nous sommes aujourd'hui.

Les orages de haine liés à la décision majoritaire des communistes de présenter un candidat à la présidence de la Ve République sont-ils catastrophiques au point d'aller se cacher dans son terrier ?

Certainement pas. C'est le moment propice pour aller jusqu'au bout d'une logique qui doit sortir la gauche de sa torpeur et de sa paralysie. Nous, communistes, nous ne voulons pas rester sur le bord d'un chemin qui ne s'attaquerait qu'aux effets de la crise et non à leurs causes. Plus de sujets tabous, la police, le nucléaire, l'égalité hommes femmes, la lutte contre l'exclusion et le racisme. Pas non plus de dictat, parce que le mouvement social et la démocratie dans les décisions doivent redevenir la règle des gouvernances.

Et ce chemin mérite du parler vrai, de la franche discussion avec toutes celles et ceux qui ont été écœurés par les institutions de la 5e République et ne veulent plus remplir les urnes par peur d'être une énième fois déçus. C'est ce qu'il y aura le plus difficile à faire d'ici un an. Mais les communistes ont l'habitude de ce qui est difficile. Ils ne vont pas dans le sens du vent d'un consensus qui, dans toute l'Europe, tend à s'accommoder de petits arrangements avec l'extrême droite, comme c'est déjà le cas en Italie, en Autriche, en Roumanie, en Pologne et en Hongrie.

La période que nous vivons peut redevenir passionnante grâce au retour des communistes. C'est ce qu'il faut pour transformer l'espoir en réalité. L'union des gauches qui le veulent bien en sera le prolongement nécessaire. Les communistes ne sont pas un ouvrage défensif de Vauban sur la route des aventures politiques. Ce sont des gens simples et têtus sur qui les Français pourront compter comme dans tous les moments forts de l'Histoire.

Yvon Huet

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64