Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Le billet d’Yvon Huet. Le chaud et le froid

L'Amérique centrale et latine nous apporte très souvent le chaud, comme c'est le cas aujourd'hui avec la victoire des gauches face à la coalition des droites dans ce pays qui a vécu le martyr de Pinochet. Notre camarade Cappanera l'exprime ainsi :

« Chili, lundi 17 mai 2021

Triomphe ! Résultats historiques !

Aux élections de la Constituante, la droite est battue. Même si elle arrive en tête avec 37 Constituants, elle n’obtient pas le tiers des sièges qui lui aurait donné le droit de veto.

Le bloc de toute la droite unie est suivie par la coalition Apruebo Dignidad, formée par le PC du Chili, le Frente Amplio et la CUT. C’est un triomphe : cette coalition dépasse en votes et en constituants la coalition DC-PS. Viennent ensuite les indépendants qui sont principalement de gauche. Il faudra attendre encore un peu le détail, mais il semblerait que ce soit l’ensemble des députés de gauche qui détiendront le veto avec un tiers des élus.

Au niveau municipal, le maire de Recoleta, Daniel Jadue, est brillamment réélu. Le PC et le Frente Amplio gagne de nombreuses municipalités et voient leurs maires en poste réélus. En particulier la commune de Santiago (une des 40 communes du grand Santiago) voit l’élection d’une jeune femme communiste Iraci Hasler. L’ancien maire n’était autre que l’actuel ministre de l’Intérieur (équivalent au Premier ministre au Chili).

Hier soir, la participation était annoncée moyenne. Effectivement elle atteint 41 % seulement contre 51 % lors du référendum d’octobre. L’inquiétude se faisait jour. Mais au fur et à mesure qu’arrivent les résultats des communes, des gouverneurs, il s’avère que c’est une déroute totale pour la droite. La dispute de l’hégémonie pour le leadership de l’opposition vient d’être gagnée par la gauche sur la social-démocratie et la démocratie-chrétienne.

Pour le PC du Chili, ce sont des résultats historiques, les meilleurs et de loin, depuis la fin de la dictature.

... Et le froid, c'est la situation de la Colombie où le gouvernement mafieux essaye de mater sans ménagement la protestation populaire contre l'injustice.

Massacre à la Duque (chef du gouvernement colombien). Au moins 42 morts en trois semaine de mobilisation sociale. Dans un de ses récents articles, le journal le Monde informe :

« Les manifestations contre la répression policière en Colombie, qui ont mobilisé des centaines de milliers de personnes depuis le 28 avril, ont de nouveau dégénéré, vendredi 14 mai.

Des troubles et de violents affrontements entre manifestants et forces de sécurité ont eu lieu à Popayan, ville de 250.000 habitants située dans le sud-ouest du pays, sans qu’il y ait encore de bilan officiel des victimes ou des dégâts. El Espectador, média local, rapporte cependant la mort d’un jeune manifestant de 22 ans, vraisemblablement touché au cou par une bombe lacrymogène lancée par les forces de l’ordre.

Le suicide d’une jeune fille de 17 ans agressée par la police ravive la colère.

Ce rassemblement a eu lieu après que, mercredi soir, une mineure a été conduite de force au bureau du procureur par des policiers qui dispersaient une manifestation contre le gouvernement. Dans une vidéo, devenue virale, on peut voir la jeune fille de 17 ans crier alors que les agents lui immobilisent les pieds et les mains. Selon la Commission des garanties et des droits humains, qui accompagne les manifestations, elle a dit avoir été battue et subi des attouchements. Elle s’est suicidée jeudi à son domicile. »

Yvon Huet

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64