Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Comprendre pour combattre le vote RN

L’extrême droite prospère-t-elle uniquement sur la colère et la désespérance sociale ?

S'en tenir au seul vote sanction serait ignorer le vote d’adhésion aux idées lepénistes. Le RN a une idéologie xénophobe résumée par le concept de « préférence nationale », une idéologie du repli sur soi, du rejet et de l’exclusion sans autre horizon que d’agiter des menaces fantômes comme celle de la fantasmagorique « vague migratoire ». La grande confusion des idées et des valeurs alimentent le vote RN.

La droite républicaine, vampirisée par Emmanuel Macron accouche d’électeurs conservateurs déboussolés qui voient en Le Pen fille un nouveau point d’ancrage. Cette recomposition aux airs de décomposition peut nous mener vers le pire. La gauche a une responsabilité : raviver les Lumières, réinventer la promesse égalitaire et une République sociale et démocratique. Cela passe par la bataille des idées et l’affrontement avec les héritiers des années noires.

Les motivations du vote de l’extrême droite

C'est d'abord la volonté de sortir de l’Union européenne, cette UE qui va à l'encontre de toute politique sociale. Cela devance les problèmes de l'insécurité. Le RN tout comme Macron préfère la répression à la prévention. Au lieu de voir la pression que le capital effectue pour rabaisser les salaires et les conditions de travail, les étrangers sont stigmatisés. Ce serait eux qui prendraient l'emploi des français ! Aussi de nombreux électeurs du RN se trompent en croyant voter contre la bourgeoisie.

La désertification des campagnes, le renoncement aux services publics contribue au sentiment d'abandon des populations. Tout cela renforce le sentiment d'insécurité et l'extrême droite joue sur ce sentiment.

Dans le programme du RN, on aura beaucoup de mal à trouver la moindre remise en cause des pouvoirs de la finance. Comme l’écrit Alain Hayot (sociologue communiste) dans une entrevue dans L’Humanité : « La finance n’a rien à craindre de Le Pen ». En effet, aucune mesure ne vise le coût du capital et les syndicats sont sa bête noire. Marine Le Pen pousse plus loin la logique de la droite en entretenant de manière permanente des divisions sans fin. L'extrême droite, comme la droite prônent la super-austérité pour mettre en pièces le modèle social français. Si les moyens d’y parvenir sont différents, l’objectif est semblable.

Dominique Gerbault

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

Comprendre pour combattre le vote RN

le 06 juin 2021

A voir aussi



 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64