Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Le billet d’Yvon Huet. Regardons les choses en face

Le journal les Echos s'inquiète de voir que 16 % de Français, principalement issus des classes populaires, ne veulent pas se faire vacciner. La plupart se moquent des restrictions de spectacles et de restaurants puisqu'ils en sont exclus pour d'autres raisons que l'on comprendra. Cette révolte dite irrationnelle dont les raisons, elles, le sont (rationnelles), fondée sur une méconnaissance des réalités de la vaccination nécessaire pour stopper une pandémie est bien la preuve que notre pays est malade de l'accumulation des injustices et des frustrations, voire, plus grave, d'une situation de décrochage qui laisse libre court au travail de sape des sectes en tous genres.

C'est bien la preuve que notre pays qui a relégué plus de 10 millions de citoyens dans la pauvreté est bien malade de la politique honteuse des riches qui s'arrogent le droit de punir ceux qu'ils ont déjà puni en les jetant dans le fossé de la vie, en les montant contre ceux qui ont encore les moyens de se défendre.

La révolte actuelle autour du vaccin, même si elle est récupérée par l'extrême droite, doit faire réfléchir, d'autant que ceux qui se révoltent sont souvent aussi ceux qui n'ont pas voté. Cette rupture avec les institutions de la République qu'il serait dangereux d'esquiver par une pirouette prouve s'il en est que la mobilisation du mouvement social autour d'une alternative à une société qui ne sait que brimer est urgente.

La CGT, avec celles et ceux qui se sont exprimés pour un monde d'après qui ne soit pas le monde d'avant en pire, portera j'en suis sûr, le drapeau de la lutte et du rassemblement face aux tentatives de dérive don Marine Le Pen et les autres sont friands.

Les communistes, de leur côté, veulent tourner la page du fossé qui s'est amplifié entre la gauche et les classes populaires. On n'en est pas encore sorti, loin s'en faut. Il ne faut donc pas lâcher de ce côté qui doit redonner l'espoir d'un changement de société dont les exclus doivent comprendre qu'ils en seront les premiers bénéficiaires, ce qui sera certainement le plus difficile à faire comprendre. Il faudra pourtant en passer par là.

Yvon Huet

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

Le billet d’Yvon Huet. Regardons les choses en face

le 23 juillet 2021

A voir aussi



 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64