Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Le billet d’Yvon Huet. Changer

J'étais hier dans le bus pour rejoindre la gare de Lyon à Paris. J'ai assisté à une engueulade de deux personnes âgées, une sans masque, l'autre avec masque, le second invoquant la loi et le premier le recul, vous savez, ce doute qui ronge certaines conscience sur la nécessité de se vacciner.

Celui qui invoquait la loi inspectait toutes celles et ceux qui entraient dans le bus. « C’est au-dessus du nez » criait-il aux gens. Je l'ai regardé d'une expression lasse pendant que les voyageurs finissaient par rigoler derrière leur masque… Il m'a insulté en me traitant de lâche…

Je me suis aperçu en fait que les gens se parlaient avec leurs regards, ce que fit très gentiment une femme qui me conseilla dans son expression de ne pas tomber dans la provocation. Je me suis dit en regardant autour de moi que Macron avait sinon gagné sa « guerre » au moins gagné une bataille en créant un fossé entre les gens, renforcé par la cacophonie d'une couverture médiatique qui souffle le chaud et le froid en invitant une valse d'experts aux dents longues dans des émissions sans fin sur la pandémie, faisant ainsi des uns des dénonciateurs chevronnés et des autres des petits délinquants de pacotille…

Macron a sérieusement enlaidi notre pays depuis son installation royale à l'Élysée. Il faudra plus qu'une élection présidentielle pour redonner du souffle à l'esprit de solidarité et de bon sens, dans les villes et les campagnes, sortir des guerres inutiles autour d'un masque qui masque l'essentiel, la nécessité de changer les règles d'un modèle de société égoïste et destructeur qui nous envoie dans le mur.

Il faut reprendre en main les destinées de notre pays. Comme hier, depuis qu'ils existent, les communistes se battront pour, quelle que soit la difficulté du moment. Ils ne le feront pas seuls, mais sans eux nous auront droit à un festival de pétards mouillés.

Merci à Fabien Roussel d'avoir pris le risque, avec la majorité des communistes, d'affirmer cette exigence en redonnant des couleurs à la gauche non pas sur un programme figé qui ressemblerait à un conte de fée, mais sur la nécessité de prendre au sérieux le droit au bonheur pour l'écrasante majorité de nos concitoyens, quelle que soit leur origine et qui vivent aujourd'hui sur le sol français, ce qui sera toujours important de ne jamais oublier.

Yvon Huet

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

Le billet d’Yvon Huet. Changer

le 10 septembre 2021

A voir aussi



 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64