Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Emploi/pouvoir d’achat. Compte-rendu table ronde initiée par le PCF 66

Pour le PCF : Marie-Françoise Sanchez, Responsable fédérale aux entreprises et animatrice de la commission « Entreprises » ; Patrick Cases, secrétaire fédéral à l’organisation et conseiller régional ; Ève Gerbault co-secrétaire section Capcir-Cerdagne-Conflent-Pyrénées ; Dominique Gerbault, Webmaster fédéral et responsable Presse ; Michel Coronas, coordonnateur des campagnes « présidentielle et  législatives ».

Pour la Cgt : Julien Berthélémy, secrétaire départemental

Pour la FSU : Jean-Paul Bareil, secrétaire départemental ; Marie-Christine Coppola secrétaire FSU Pôle Emploi ; Géraldine Morales, Laure Martinez et Gérard Gironell membres du bureau départemental.

À l’invitation de la direction du PCF 66 et de sa commission entreprises, des délégations de la CGT et de la FSU sont venues dialoguer et présenter leurs analyses respectives sur la situation économique et sociale de notre département.

Pouvoir d’achat, emploi, développement durable, égalité salariale Femmes/Hommes, réforme chômage, comment renouer avec l’implantation de services publics, d’activités de production dans les territoires de notre département furent quelques- uns des thèmes des échanges qui ont lieu le Mercredi 10 Novembre à la Maison des communistes.

De nombreuses convergences sont apparues sur la situation d’urgence et de précarité rencontrées par les salariés que ce soit dans les secteurs publics ou privés.

La santé et le Médico-social, l’éducation nationale, les services publics de proximité tels La Poste, l’Energie ou les services fiscaux, la Sécurité sociale, Pôle emploi connaissent un criant besoin de créations de postes alors que le service et la relation aux usagers se dégradent par manque de moyens et en raison d’orientations gouvernementales négatives.

Celles-ci encouragent quasi uniquement la recherche du profit et se plient aux exigences de la sphère financière et des grands patrons.

La nécessité d’avancer de nouvelles propositions concernant le contenu du travail et la relation à celui-ci ont aussi fait l’objet d’échanges, Patrick Cases apportant des exemples d’enjeux territoriaux sur lesquels travaillent les élus communistes tant localement qu’à la Région ou au Département.

Les syndicalistes présents ont aussi souligné les luttes qui se manifestent dans les entreprises privées ou services publics du département, certaines obtenant des résultats non négligeables comme celle de la remise en route d’un service de fret ferroviaire entre Saint-Charles et Rungis.

L’animatrice de la Commission Marie-François Sanchez, a présenté le concept porté par le PCF –et son candidat aux Présidentielles Fabien Roussel-  autour du dispositif sécurité emploi formation qui lie la conquête de nouveaux droits sociaux individuels pour les salarié, adossé à un système de financement socialisé comparable à celui de la Sécurité sociale et donc d’un meilleur partage des richesses créées par le travail.

Des avancées inséparables de la possibilité pour les salariés d’avoir droit de regard et de décision dans les orientations stratégiques des entreprises et de l’État.

Cette rencontre fut également l’occasion de présenter les initiatives du PCF sur ces questions du pouvoir d’achat et de l’emploi qui se traduiront par un rassemblement devant la Préfecture le 18 novembre prochain à 17h30 et la rencontre nationale à Paris le 21 novembre.

Les participants se sont également accordés sur leurs préoccupations de l’absence d’une traduction politique alternative suffisamment solide pour porter ces aspirations.

Les échéances électorales à venir étant des opportunités pour tenter d’y remédier, mais dans la clarté.

La réunion a conclu à la nécessité d’avoir une nouvelle réunion de travail en invitant l’ensemble des forces syndicales.

Le PCF a invité les organisations syndicales à participer au rassemblement du 18 novembre à la préfecture. Il a aussi suggéré une participation des cheminots du train des primeurs le 21 novembre à Paris pour témoigner de leur lutte et des premières avancées de celle-ci.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64