Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Retraites. Coup de pouce pour les conjoints d’agriculteurs

Portée par André Chassaigne, député PCF du Puy-de-Dôme, la proposition de loi de revalorisation des petites pensions a été adoptée.

Le Parlement vient d'acter définitivement, par un ultime vote à l’unanimité du Sénat, une revalorisation des petites retraites des conjoints collaborateurs d’agriculteurs. Cette revalorisation va surtout bénéficier aux femmes.

Le Sénat, à majorité de droite, a adopté sans modification la proposition de loi d’André Chassaigne. Celle-ci avait également été voté à l’unanimité il y a 6 mois par l’Assemblée nationale. Elle avait été inscrite à l’ordre du jour dans le cadre d’une « niche parlementaire » réservée au groupe CRCE à majorité communiste. Les « conjoints collaborateurs » d’exploitants agricoles perçoivent aujourd’hui une retraite de 604 euros par mois en moyenne, quand ils ont validé 150 trimestres, et 307 euros dans les autres cas. La proposition de loi prévoit une revalorisation pour les retraités actuels et futurs, dont le montant variera en fonction des situations.

Ces mesures vont bénéficier à 214.000 pensionnés, dont 67 % de femmes. « C'est 100 euros par mois qu'empocheront en plus les 70.000 femmes qui ont accompli toute leur carrière en qualité de conjoint collaborateur » selon Cathy Apourceau-Poly sénatrice communiste rapporteure du texte au Sénat.

Valable dès le 1er janvier 2022

Le secrétaire d’État chargé des Retraites Laurent Pietraszewski a salué dans l’adoption de ce texte « le reflet d’un véritable consensus républicain en faveur d’une revalorisation des retraites agricoles ». « Les droits ouverts le seront bien au titre des périodes courant à partir du 1er janvier », a assuré le ministre. Alors pourquoi les macronistes et la droite avaient ils bloqués ce projet jusqu'à présent ?

Cette revalorisation « va dans le sens de la justice sociale et de la reconnaissance du monde agricole dans son ensemble », a précisé Cécile Cukierman, sénatrice communiste.

En juin 2020, André Chassaigne avait déjà obtenu un vote unanime pour relever les retraites des anciens chefs d’exploitation agricole à un niveau plancher de 85% du Smic net (au lieu de 75%), soit 1.035 euros. Ce sont plus de 200.000 agriculteurs qui bénéficieront d’une hausse de pension de 102 euros en moyenne par mois.

Même si ce progrès se trouve en-deçà des besoins on voit là l'efficacité des parlementaires communistes à faire avancer les dossiers vitaux pour les citoyens. À chacun de nous d'élire plus nombreux les députés en juin prochain pour augmenter leurs pouvoirs.

Dominique Gerbault

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64