Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Une autre politique

Emmanuel Macron parle mal, cela on le savait déjà. Lorsque qu'il nome les français qui ne partage pas sa politique, il parle de « Gaulois réfractaires ». Lorsqu'il s'agit d'ouvriers, il les considère comme des « illettrés », des « gens qui ne sont rien »… Ces déclarations polémiques lui permettent de focaliser l’attention sur le sujet qu’il souhaite.

Son « emmerder les non vaccinés » se veut être une stratégie sanitaire. Il l'a choisi comme une stratégie électorale, une stratégie qui vise à le poser en héraut des vaccinés et en défenseur de l’hôpital public qui serait submergé par ses antivax. Cela cache mal les politiques libérales catastrophiques poursuivies contre la santé publique sous son quinquennat.

Cette stratégie divise les Français, désigne des boucs émissaires, surfe sur le mépris de classe. Emmanuel Macron a besoin de cela pour gagner. Il a besoin d’un terreau gangrené par la peur et la division pour se présenter comme la seule alternative au chaos.

Cette campagne témoigne surtout d'une Ve République, à bout de souffle où, pour se « qualifier » au second tour, on assiste à une course à l’échalote et à celui, ou celle, qui sortira la proposition la plus clivante, la moins soucieuse de fraternité et de vivre ensemble.

Les Français attendent autre chose !

Jusqu'en avril pour les présidentielles, ils pourront l’exprimer en faisant campagne pour le vote en faveur des jours heureux avec Fabien Roussel, le candidat du Parti communiste qui a toujours été au côtés des plus humbles, le candidat de la jeunesse, des femmes, des travailleurs et des petites retraites.

Jusqu'en juin pour les législatives, ils pourront l'exprimer en faisant campagne pour les candidats de rassemblement afin d'avoir une gauche forte à l'Assemblée nationale. Les citoyens des Pyrénées-Orientales se sont déjà clairement positionnés en juin 2021 en renouvelant leur confiance à la gauche au Conseil régional et au Conseil départemental afin d'avoir une gauche majoritaire.

En avril pour Fabien Roussel et en juin pour les candidats soutenus par toute la gauche, cela signifie la volonté de mettre en œuvre des politiques progressistes. Les avancées locales en matière de transports et de logements, d’emploi, de solidarité et d’éducation ne seraient-elles pas atteignable au niveau national ?

Dominique Gerbault

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64