Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Le billet d’Yvon Huet. « Saints Empires » ou Républiques sociales et solidaires ? Il faut choisir

Si on se réfère à la pratique qui consiste à invoquer un dieu pour justifier une volonté de puissance dont le résultat, qu’on le veuille ou non, est un carnage des innocents, on peut dire qu’en ce début du XXIe siècle, on est servi. De Biden à Poutine en passant par Erdogan (Turquie) et Viktor Orbán (Hongrie) et quelques autres, ce sont des écrits religieux qui servent de prétexte à accroître les tensions jusqu’à ce qui pourrait bien devenir le cercueil de l’humanité toute entière.

Les va-t-en guerre se croient tout permis. La machine infernale est lancée, provoquant la volte face morbide de l’extrême droite qui est passée en un jour du soutien à Poutine au soutien à l’Ukraine (blanche aux yeux bleus quand même sinon rien…) Comme le dit très justement Françoise Fiter, élue communiste des Pyrénées orientales, « … Si toutes les initiatives de soutien au peuple et aux réfugiés ukrainien sont à saluer , tant notre solidarité doit être importante, certaines d’entre elles laissent, comment dire ?  … perplexes . Ainsi le maire de Perpignan dont le parti il y a peu était au mieux avec le président russe, affrète t’il des bus pour aller chercher des réfugiés ukrainiens en Pologne. » On n’est pas au bout de nos surprises. Les partisans de la guerre à outrance pour « défendre les gentils blancs » contre tout le reste du monde vont mettre le paquet.

Raison de plus pour remettre les pendules à l’heure. Non seulement nous devons continuer à condamner la photocopie croisée d’Ivan le Terrible et de Staline et soutenir les pacifistes russes -et ils sont nombreux-, mais nous devons aussi redonner un sens à ce que la France doit faire pour aider au retour de la paix. L’accueil des migrants ne doit pas être sélectif au faciès et l’Europe doit saisir l’occasion pour reconsidérer sa politique de forteresse assiégée et créer les conditions d’un accueil digne pour tout citoyen du monde qui fuit la guerre et ses misères. En même temps, le démantèlement tant de l’arsenal de guerre russe que des forces de l’Otan apparaît comme une urgence de tous les jours. Ça fait bientôt 80 ans que la guerre froide existe entre l’Est et l’Ouest et le résultat, ce n’est pas la liberté. C’est plutôt l’émergence de nouvelles dictatures de par le monde, de conflits armés sanglants, la plupart du temps au nom d’un dieu ou d’une race. On n’est pas sortis de l’auberge.

Les temps sont inquiétants certes, mais ce n’est pas le moment de fuir nos responsabilités. Nous avons, avec Fabien Roussel, la possibilité de faire entendre la voix de l’humain, de la raison et de la vigilance contre toutes les postures qui poussent les peuples et les communautés à la haine (et la peur) de l’autre. Le 10 avril, il ne faudra pas l’oublier.

Yvon Huet

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64