Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

La gauche à porter de vote

Le vent tourne, les macronistes sont pris de peur panique. C'est le signe que l’union des gauches peut changer la physionomie de l’Assemblée nationale dimanche prochain. Si les jeunes et les abstentionnistes se mobilisent pour elle, la majorité est à portée de main.

Le camp présidentiel pensait que les législatives seraient une formalité pour Emmanuel Macron mais ils ont très mal évalué la capacité des progressistes à se rassembler et à s’imposer dans les débats de ce véritable 3e tour. Très fébriles, les macronistes perdent leurs nerfs et usent d’arguments éculés, sortis des poubelles d’une droite hargneuse. Ils estiment que le pouvoir, c’est eux, l’ordre c’est eux et la République aussi.

Mais de quoi ont-ils peur ?

Ces attaques démontrent une grande fébrilité de la majorité présidentielle qui voulait enjamber les législatives et surtout tout faire pour éviter d’affronter le débat politique. Ce sont bien deux choix de société qui s’affrontent. Le programme de la Nupes révèle combien les mesures qui sont portées dans son programme affolent les libéraux. Elles relèvent de l’intérêt général au moment où Macron nous promet une augmentation des inégalités et toujours plus de chaos.

Ils ont peur parce qu'ils ne veulent pas d'un SMIC à 1.500 €. C'est une question de redistribution des richesses. Avec le Smic à 1.500 €, cela permettra de relancer le pouvoir d'achat et sortir les gens de l'asphyxie financière. Pour permettre aux petites entreprises de financer cette augmentation, il est prévue une caisse de péréquation pour que les grosses entreprises mettent la main à la poche afin financer cette mesure.

Ils ont peur parce qu'ils ne veulent pas du retour de la retraite à 60 ans. Ils s'affolent car les cotisations du système ne passeront plus par des instances privées, ni dans les mains du patronat. Ils ne pourront plus ouvrir sur le marché la branche retraite de la sécurité sociale. En augmentant les salaires bruts, les cotisations sociales augmentent. Il faut récupérer les 70 milliards d'exonérations de cotisations sociales versées en 2021.

Ils ont peur parce qu'ils ne veulent pas réduire le temps de travail. Environ 10 millions de personnes vivent dans la pauvreté : chômeurs, temps partiels contraints, précaires… Cette réduction du temps de travail est possible dans le sens où la productivité a explosée. Cela permettrait de réduire le taux de chômage, et de faire rentrer les cotisations sociales, les impôts, de réduire les dépenses de la Sécurité sociale.

Ils ont peur parce qu'ils refusent l'idée d'un grand service public du troisième âge. On a besoin d'un grand service public de l'autonomie, cette loi qui n'a jamais vu le jour, et d'un haut niveau de protection sociale tout au long de sa vie. Un grand service public pour vivre dans la dignité jusqu'à la fin de sa vie. La Sécurité sociale aura les ressources suffisantes pour permettre d'avoir un haut niveau de protection.

Ils ont peur parce qu'ils veulent continuer à dévoyer la planification écologique. Pour le gouvernement la transition écologique est un gadget. C'est toujours le retour à la responsabilité et à la culpabilisation individuelle et à un refus de faire bifurquer notre économie et notre production. La planification économique est un moyen de relocaliser les emplois au plus près des territoires. L'écologie ne doit pas être punitive mais salvatrice.

Ils ont peur parce qu'ils refusent la réindustrialisation. Le point de départ de la politique économique de la Nupes est de raisonner en fonction de la demande et non de l'offre. Donner un coup d'arrêt à leurs lois mettant en place « la concurrence libre et non faussée ». Les entreprises sont pour la plupart dépendantes des banques et assurances, la Nupes propose de créer un pôle public bancaire et assurantiel pour les faire sortir des griffes des marchés financiers.

En bref ils ont peur car ils ne pourront plus faire de l'argent sur le dos de tous ceux qui font la richesse du pays.

L'objectif de la Nupes est donc de donner un coup d’arrêt à des années de politiques libérales en votant des mesures justes.

Dimanche, les bulletins de la Nupes permettront d'ouvrir en grand le chantier d'une nouvelle politique. Pour les circonscriptions n'ayant plus de candidats de la Nupes au second tour, pas une voix ne doit aller au RN.

Tout faire pour que dans les Pyrénées-Orientales, Nathalie Cullell, candidate de la Nupes, soit élu dans la 3ème circonscription et qu'aucun député RN ne siége à l'Assemblée nationale.

L’espoir ravivé par l’union des gauches représentée par la Nupes, ouvre de nouvelles perspectives et rend à nouveau possible une alternative après des décennies de libéralisme.

Dominique Gerbault

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

La gauche à porter de vote

le 17 juin 2022

A voir aussi



 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64