Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Billet de Jean-Michel Galano. De Charybde en Scylla

Lors de la précédente mandature, on a suffisamment dénoncé, et à juste titre, ce Parlement de play-mobils qui, droits dans leurs bottes, votaient systématiquement tout ce que le gouvernement mettait à l’ordre du jour. Le rôle de la représentation nationale, affaiblie depuis les débits de la Cinquième République avec les tristement célèbres « godillots », était réduit comme peau de chagrin. Le comble du cynisme a toutefois été atteint par les macronistes qui ont osé appeler, l’espace d’une législature, « nouveau monde » cette scandaleuse régression démocratique.

On ne pouvait dès lors que se satisfaire de voir le gouvernement désormais privé de majorité absolue.

Malheureusement, il y a une ombre colossale à ce tableau.

D’abord, le fait que le renforcement de la « gauche » à l’Assemblée Nationale se fasse au seul profit de la France Insoumise et de ses alliés, à l’issue d’une négociation en forme de chantage conclue par un contrat léonin, qui a propulsé à l’Assemblée des personnages essentiellement soucieux de leurs egos et de leur visibilité médiatique, plus prompts à s’emparer des histoires d’alcôve qu’à s’exprimer sur l’avenir des services publics.

Ensuite, parce que l’entrée en force du Rassemblement National est un désastre démocratique. Pas besoin d’en dire long ! Mais soulignons que si l’on déduit les 87 députés RN du nombre total, Elisabeth Borne se trouve à la tête d’une courte majorité absolue. Ces gens-là sauront monnayer leur abstention. De surcroit, la droite traditionnelle volera au secours du gouvernement chaque fois que celui-ci infléchira encore plus à droite sa politique.

Dans ces conditions, s’extasier sur la soi-disant « entrée en force de la gauche » relève de l’aveuglement.

Et voir dans les votes conjoints de la Nupes et du RN sur des enjeux mineurs une revalorisation du rôle du Parlement relève de ce que Lénine appelait fort bien en son temps « le crétinisme parlementaire ».

Les élus sont au service de la population. Ils ont vocation à relayer au plan national les problèmes qui se posent et les luttes qui se mènent dans leurs territoires, notamment mais pas seulement en matière d’emploi, d’équipement et de services publics. Ce rôle de relais citoyen est essentiel.

Les vrais combats dont dépend l’avenir de la France, ce ne sont pas les joutes parlementaires abondamment médiatisées : ce sont les multiples actions pour la sauvegarde de l’outil industriel, de la santé, de la sécurité, de l’école.

Ne pas le voir, ce serait prendre le risque démocratique majeur d’avoir un parlement coupé du peuple, une représentation nationale oublieuse de sa fonction et repliée sur elle-même.

Ce serait tomber de Charybde en Scylla.

Jean-Michel Galano

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

Billet de Jean-Michel Galano. De Charybde en Scylla

le 14 juillet 2022

A voir aussi



 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64