Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Pas de justice sociale sans justice climatique

Parce que le climat concerne toute la planète, et tous ceux qui y vivent, parce qu’il ne peut pas y avoir de justice sociale sans justice climatique, les organisations syndicales du monde entier se sont réunies à Séoul pour le 2e Forum Syndical International des Transitions écologiques et sociales.

Capitalisme destructeur

Dans tous les pays, la problématique est identique : une même politique libérale détruit la nature et les êtres humains. Les représentants syndicaux du monde entier se plaignent tous des conditions de travail, des salaires imposés, d’une croissance au service des dividendes.

Partout, le capitalisme se développe de la même manière, privilégiant les dividendes au mépris de l’environnement et de la santé des travailleurs.

Par son écho important lors de sa première édition, le forum a montré la nécessité de considérer les enjeux environnementaux sous le prisme d’un syndicalisme de lutte, articulant le combat entre les batailles sociales dans le travail à celles pour un monde vivable.

Justice sociale et justice climatique

Climat et justice sociale sont liés : la transition écologique ne peut se faire sans la participation des travailleurs.

« il faut partir des besoins des communautés et des populations, pour une véritable transition au bénéfice de tous » insiste Fabienne Rouchy, membre de la direction confédérale de la CGT.

La lutte contre le changement climatique va de pair avec la lutte contre les inégalités sociales, contre les profits des multinationales et leur pillage de la nature, contre l’évasion fiscale.

La crise actuelle de l’énergie montre combien la logique de marché est destructrice. Partout dans le monde, l’énergie, un bien commun, devrait être gérée par un service public.

Bien que les pires scénarios du GIEC soient presque dépassés par la réalité, rien n’arrête la majorité des gouvernements. Pour eux, le maintien des profits pour le capital et l’offensive constante contre les droits sociaux et politiques restent la priorité. Peu importe le pillage des ressources naturelles et l’appauvrissement des gens à long terme.

Grève climatique internationale

Le capitalisme va droit dans le mur, social et environnemental. Il faut inverser les rapports de force en faveur des travailleurs. C’est une lutte à long terme que la coopération internationale entre les organisations syndicales peut permettre de diriger efficacement.

Le Forum va mettre en place une grève climatique internationale, sous la forme d’une journée pour la justice climatique sur toute la planète.

Organisée par les organisations syndicales, elle rassemblera des ONG, des partis politiques progressistes et tous les citoyens concernés.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

Pas de justice sociale sans justice climatique

A voir aussi



 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64