Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Immigration. SOS Méditerranée, Darmanin et le RN

Pendant que des drames se déroulent à nos portes, en Méditerranée, un ministre arrange une loi pour que des migrants « dociles » acceptent n'importe quel travail, aux bas salaires, au bon plaisir du patronat et un député RN déverse sa haine raciste à la figure de la représentation nationale.

L’ONG européenne SOS Méditerranée confronté à des pays comme Malte, la Libye et l'Italie qui ne respectent pas le droit maritime en matière d'assistance à personne en danger en appelle à la France, l’Espagne et la Grèce, pour l’aider à trouver un port sûr pour débarquer 234 migrants secourus par son navire, Ocean Viking, actuellement au large de la Sicile. Plus d'un millier de migrant ont disparus dans cette zone, jouxtant ces trois pays depuis le début de l'année.

Le nouveau régime ultra droitier de l'Italie a annoncé avoir émis une directive avertissant les forces de police et les autorités portuaires qu'il envisageait une interdiction d’entrée dans les eaux territoriales de tous les navires venant en aide aux migrants.

C'est la raison pour laquelle SOS Méditerranée s’est tourné vers les autorités maritimes de la France, de l’Espagne et de la Grèce. Mme Beau, directrice de SOS Méditerranée, explique : « On ne demande pas à la France de nous ouvrir un port, mais de nous aider à trouver une solution ».

L’Allemagne a de son côté envoyé une note diplomatique à l’Italie indiquant que « les organisations civiles engagées dans le secours aux migrants fournissent une contribution importante à la sauvegarde des vies humaines en Méditerranée ». « Sauver les personnes en danger de mort est la priorité », ajoute le texte.

L'indigne projet de loi de Darmanin sur l'immigration

Pendant le temps que certains sauvent des vies humaines, le gouvernement français prépare un projet de loi sur l'immigration, qui la rendrait encore plus restreinte. C'est vrai, il ne peux en même temps sauver des vies et manier la bâton.

Officiellement, Gérald Darmanin veut « être méchant avec les méchants, et gentil avec les gentils ». En réalité il compte durcir la politique migratoire et rendre « la vie impossible » aux étrangers faisant l’objet d’une Obligation de quitter le territoire français (OQTF). Dans cette chasse à l’homme, les préfets doivent veiller à ce que les personnes « ne bénéficient plus de prestations sociales ni de logement social ».

L'exécutif est pragmatique. Si l’intégration des « gentils » étrangers peut répondre à une nécessité économique, pourquoi s’en priver ? Pour que le « travail redevienne un facteur d’intégration », le ministre du Travail, Olivier Dussops, propose de créer un titre de séjour « métier en tension ». Les personnes en situation irrégulière pourraient rester en France seulement si elles acceptent les boulots pénibles, ingrats et sous-payés, aujourd’hui délaissés.

Le ministre est fier de proposer « des solutions » aux employeurs pour colmater les secteurs en pénurie. En rejetant les « méchants », ceux perçus comme inutiles, et en sélectionnant les « gentils » travailleurs dociles, le ministre allie la répression à l’instrumentalisation de la misère.

Un marchepied pour les racistes

Le ministre l'Intérieur, Gerald Darmanin, espère rallier les députés de droite et d’extrême droite sur son projet de loi. L’allégeance des députés LR semble acquise, mais il attend les amendements du RN qui pourrait durcir la loi.

Ce projet de loi semble donner des ailes au Rassemblement national qui n'en avait pas besoin. Un sinistre député de son groupe s'est cru bon de vociférer en pleine séance de questions au gouvernement un « qu’il retourne en Afrique ! », lorsqu’un de ses collègues insoumis, Carlos Martens Bilongo, Français de couleur, s’exprimait sur SOS Méditerranée.

Même si ce député a été sanctionné avec la plus lourde peine prévue par le règlement de l'Assemblée nationale, cette affaire rappelle ce qu’est l’extrême droite aux naïfs et aux amnésiques comme Yaël Braun-Pivet. La présidente de l'Assemblée nationale avait infligé, il y a moins d’un mois, un rappel à l’ordre à une députée de son propre parti qui avait osé qualifier de « xénophobe » l’ADN du RN.

« Qu’ils retournent dans leur pays », « la France aux Français », « les Arabes à la mer » ne sont pas des échos sourds du passé : c’est le pivot de la pensée de l’extrême droite. Les haineux, les racistes, n’ont rien à faire sur les bancs de l’Assemblée nationale. Qu’ils retournent dans les poubelles de l’Histoire.

Quant au gouvernement, il joue à un jeu très dangereux en essayant de faire des appels du pied au RN pour combler son manque de majorité à l'Assemblée nationale. Il oublie que Macron a été élu pour faire barrage à la haine.

Pendant ce temps des dizaines de migrants, fuyant les guerres et la famine créé, le plus souvent par le grand capital dont la France est complice, meurent ou risquent de mourir au large des côtes européennes.

Dominique Gerbault

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

Immigration. SOS Méditerranée, Darmanin et le RN

le 06 novembre 2022

A voir aussi



 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64