Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Le billet d’Yvon Huet. Rhétorique de l’enfumage

J'ai écouté attentivement la conférence de presse d'Emmanuel Macron à Bali à l'issue du G20. On aurait presque bu ses paroles. Volonté de paix, aide aux pays qui dérouillent, respect de tous les pays, reconnus avec des frontières sûres, au point qu'on se demande pourquoi il n'y aurait pas pensé plus tôt… Le Président a utilisé trois termes, le Sud, les pays émergents et les pays à revenu intermédiaire…

Chacun y retrouvera ses petits, sachant que la pauvreté dans le monde n'est pas qu'une affaire de nord, de sud et tout ce qu'on veut pour contourner une évidence. C'est une question lourde qui oblige à poser clairement la question du partage des richesses dans un monde où ce sont toujours les mêmes qui se gavent et les mêmes qui survivent ou meurent. Le principe d'un G20, donc de vingt puissances qui font la pluie et le beau temps des relations internationales, économiques, stratégiques et politiques, fait oublier que c'est l'instance de l'ONU qui devrait garantir les équilibres et non les puissants qui jouent le chaud et le froid.

En démontant le discours et en le confrontant aux réalités du monde, on s'aperçoit que le Président français ne fait que défendre la copie des pays de l'OTAN et de leurs alliés extra-occidentaux, avec la bienséance diplomatique de rigueur qui s'impose pour apparaître aussi gentil que le loup au chevet du petit chaperon rouge…

Pour ceux qui ne le savent pas, l'Indonésie est ce pays où la gouvernance autocratique a été jusqu'à assassiner quelques millions de ses citoyens communistes ou sympathisants en 1965. Un détail de l'histoire, dirait Jean-Marie Le Pen. C'est aussi aujourd'hui le pays qui achète les armes livrées par la France. Le président indonésien est évidemment loin des vicissitudes d'une autre époque, mais on ne peut que constater qu'il répond à un besoin réaliste de sauvegarde du mouvement des affaires pour ne pas avoir à répondre à des explosions sociales incontrôlables dans un contexte géopolitique déjà explosif.

Qu'on se le dise, comme l'a si bien écrit mon ami José Fort à sa manière, dans ce contexte, Poutine a fait ce qu'il fallait pour réveiller les tigres et enfermer les peuples dans un triste dilemme avec son intervention autant cruelle, irresponsable et hasardeuse.

Yvon Huet

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

Le billet d’Yvon Huet. Rhétorique de l’enfumage

le 16 novembre 2022

A voir aussi



 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64