Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Le billet d’Yvon Huet. Il faut sortir de la tétanisation

En parcourant les réseau sociaux, je m'aperçois que les préoccupations principales sont surtout dans l'ambiance « faits divers », réactives à l'événement qui choque, le foot, l'assassinat d'un contrôleur des impôts et bien d'autres émotions quotidiennes vites rattrapées par d'autres, avec un point fort de convergence, la nostalgie du passé et un certain air de désespérance, voire une volonté virtuelle d'en découdre qui, souvent, s'en remet aux solutions de l'autoritarisme pour l'autoritarisme…

Les revendications sociales sont minorées quand la retraite à 64 ans passe comme une lettre à la poste à l'Assemblée nationale et toutes les régressions sociales associées à coups de 49.3…

De son côté, la CGT, courageusement, multiplie les mobilisations, en intégrant les revendications féministes et sociétales, mais sans jamais les dissocier. D'autres syndicats se défilent de plus en plus souvent, et pas seulement la CFDT.

Même les conséquences catastrophiques d'une COP27 très en dessous des attentes et des nécessités ne semblent pas remuer les foules. La guerre Russie en Ukraine, les opérations de la Turquie en Syrie, les ingérences de l'OTAN dans les affaires mondiales, etc. semblent venir d'une autre planète…

Tout cela me fait penser au livre de Laurent Gaudé, Chien 51, une vision courbée de l'avenir face à l'évolution d'une humanité de plus en plus tétanisée qui oblige à regarder vers certains passés plus heureux pour ne pas craquer…

Le capitalisme ne serait-il pas en train de gagner une nouvelle bataille ? Laquelle ? Celle de son adaptation, à n'importe quel prix, aux contraintes d'un monde qu'il a étouffé sous ses principes de rentabilité maximale des ressources naturelles, donc, par ricochets, humaines, une poignée de décideurs financiers pleins aux as faisant régner sa loi sans état d'âme.

Dans ces conditions, la Résistance et la mise en perspective d'une sortie de cet enfer annoncé est d'une urgence extrême.

J'espère que le prochain congrès de la CGT en mars saura surmonter les blocages corporatifs pour aborder l'avenir avec un nouveau souffle, en redonnant au mot unité un réel contenu débouchant sur un élargissement permanent du mouvement social.

J'espère aussi que le prochain congrès du PCF en avril saura donner le ton. Il faut redonner de la jeunesse à la perspective des Jours Heureux qui doit l'emporter sur les courbures d'échine du fatalisme ambiant.

Yvon Huet

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

Le billet d’Yvon Huet. Il faut sortir de la tétanisation

le 22 novembre 2022

A voir aussi



 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64