Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

L’édito du TC par Évelyne Bordet. Jusqu’à la lie

Un nécessaire retour sur cette séquence de fin d’année 2023 censée saturer le débat public pour diffuser l’idée que les immigrés seraient d’abord des « profiteurs » de prestations sociales, mais surtout de potentiels dangers, voleurs d’emplois, délinquants en tout genre et terroristes en puissance. Qu’importe la réalité pourvu qu’on distille la haine, dans un discours sciemment hystérisé, afin de toujours mieux paver le chemin de l’extrême droite.

À peine la loi immigration votée, le président de la République s’empresse, le 20 décembre, d’annoncer son intention de saisir le Conseil constitutionnel pour « nettoyer » un texte dont il est l’instigateur… On croit rêver ! Un jeu de roulette russe avec l’inévitable baiser de la mort du RN qui, en votant massivement le texte proposé, légitime l’attaque des fondements mêmes de notre démocratie.

Buvant le calice jusqu’à la lie, Macron sera comptable de l’adoption de mesures d’extrême droite dans le droit français.

L’idée du « nous d’abord » progresse et génère une adhésion au discours de préférence nationale sur un terreau de crise sociale, vecteur essentiel de diffusion des thèses d’extrême droite.

Alors que les idées portées par la gauche, sur les services publics, la santé, l’école, le logement, les salaires, sont très largement majoritaires en France, tandis que Marine Le Pen est présentée médiatiquement comme l’alternative principale à Macron, la gauche, divisée, ne réussit pas à imposer ses valeurs et sa vision du monde dans le débat public. La rendre audible sera l’enjeu majeur de l’année à venir.

À l’aube de cette nouvelle année, où m’incombe la tâche de formuler un vœu constructif, mon regard se tourne vers Magen et Maoz Inon dont les parents ont été tués lors de l’attaque terroriste du Hamas, le 7 octobre. Quelques semaines après le drame, l’une des petites-filles a demandé si « on pouvait réparer grand-père et grand-mère ». Magen et Maoz ont répondu : « il y a quelque chose que nous pouvons réparer. Et aussi naïf que cela puisse paraître, nous pouvons réparer le monde. » Puissent-ils dire vrai…

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

L’édito du TC par Évelyne Bordet. Jusqu’à la lie

le 05 January 2024

A voir aussi



 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64