Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

L'édito du TC par Michel Marc. Gaza, j'ai honte

Une armée moderne, d’un pays que l’on dit démocratique et civilisé, bombarde et tue, à grande échelle. Les enfants meurent ou sont gravement blessés. Ils pleurent beaucoup. Sales, affamés, ils courent dans les gravats à la recherche de réconfort. Ils ont peur, sont terrorisés et appellent au secours. Les familles sont toutes, à de divers degrés, touchées par la mort de proches, d’êtres aimés. La terreur est là, paralysante et les traumatismes s’ajoutent aux traumatismes. Le bruit est infernal. La confusion règne. Il n’y a plus de places pour se mettre à l’abri. On est au bout du bout. La prison à ciel ouvert de Gaza offre à l’aviation des cibles aléatoires, en grande quantité. L’air est souillé, irrespirable par endroits. Les vivres manquent, les médicaments, l’eau potable, le pain manquent. Les hôpitaux, les écoles, les infrastructures opérationnelles sont détruits. Les bâtiments eux-mêmes sont rasés. Ceux qui évoquent Guernica ont raison. Quelle que soit l’issue de cet holocauste, quelle que soit la date d’un cessez-le-feu, le poids de cette agression restera dans les mémoires, et pèsera longtemps. Des décennies seront nécessaires pour apaiser les rancœurs et les haines. Pendant ce temps, des colons accompagnés de militaires spolient les populations de Cisjordanie, et tuent, encore et toujours. Plus de 20 000 morts… Plus de 20 000 morts…

J’ai honte. Notre gouvernement ne fait pas ce qu’il faut. Il y a bien quelques menées diplomatiques annoncées, quelques prises de position de principe. Mais rien qui soit à la hauteur des événements en cours. Loin de là. L’Europe ne fait pas mieux. Nos médias sont timides. Ils hésitent à montrer les images pourtant disponibles, ils hésitent à donner la parole à ceux de nos citoyens qui protestent, militants d’ONG et humanistes connus. On en reste à des commentaires stratégiques et techniques. L’humanité s’échappe. Des pays sauvent l’honneur, comme ils le peuvent, dont l’Afrique du Sud et le Mexique. Des citoyens français et des organisations, aussi, qui manifestent leurs colères et leurs désapprobations dans des manifestations régulières trop peu étoffées. Nous devons faire mieux. Et sauver notre honneur.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

L'édito du TC par Michel Marc. Gaza, j'ai honte

le 16 février 2024

    A voir aussi



     
    44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64