Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Européennes. L'espoir redonné par la liste Deffontaines

Pour la dernière ligne droite la liste « Gauche unie pour le monde du travail » menée par Léon Deffontaines veut frapper un grand coup avec,. ce dimanche 2 juin à Marseille, un dernier grand meeting de campagne.

Le plus jeune candidat parmi les têtes de liste s’est notamment détaché lors des derniers débats en s’en prenant frontalement au Rassemblement national « faussaire de la question sociale ». Avec un tiers de candidatures d’autres forces de gauche, mais aussi un tiers de syndicalistes, le cap est, pour la liste du monde du travail, de franchir la barre des 5 % et ainsi envoyer cinq élus de gauche supplémentaires au Parlement européen.

Depuis que Macron a décidé du seuil des 5 % pour le scrutin de 2019, il n'y a plus de député communiste français à Strasbourg et à Bruxelles. La France est le seul pays qui se permet de faire cette entorse démocratique à une élection à la proportionnelle.

Cette absence de député.es qui se battent pied à pied à permis des reculs importants en matières économiques, sociales et environnementales. Cela passe du paquet ferroviaire détruisant le service public du rail par son obligation de mise en concurrence au vote contre la directive sur le devoir de vigilance des entreprises qui devait obliger les multinationales à « corriger leur impact négatif sur l’environnement et les droits humains ».

Pour une Europe des peuples

L'adversaire des communistes et de leur allier est bien l'extrême-droite. La volonté de la macronie de vouloir se baptiser comme seul rempart contre la peste brune est du pipeau. On l'a bien vu lors de la loi immigration adoptée en décembre dernier avec le bon vouloir du RN.

Si on n'y prend pas garde, lors de ces élections, une tâche brune risque de se répandre sur le continent avec différentes nuances de nationalisme. Des fascistes, héritiers directs de Hitler siégeront massivement au Parlement européen. Cela aurait de rudes conséquences pour les travailleurs et la jeunesse, les cadres et les chercheurs, les journalistes et les hommes de loi, les femmes et ceux qui sont considéré par les proto-fascistes comme des « étrangers ». Leurs idées imprègnent déjà des décisions gouvernementales ou européennes.

L’heure n’est pas de faire « joujou » avec les Bardella, Le Pen et Zemmour mais de combattre sans relâche par l’information, l’éducation populaire, l’action au service des plus démunis condition d’une alliance avec d’autres couches de la société. Il y a urgence à redonner goût à l’engagement et à l’action politique, en cessant de futiles chamailleries reprenant trop souvent les campagnes de la haute bourgeoisie qui veut en finir avec toute la gauche et le parti de l’écologie politique.

Nous avons que quelques jours pour convaincre les électeurs de ces idées nauséabondes portées par l'extrême-droite qu'ils se trompent. Pour convaincre d'aller voter car l'abstention est la porte ouverte aux aventures les plus dangereuses.

Permettre aux communistes et à leurs alliés de dépasser les 5 % et même d'aller au delà en votant pour la liste « Gauche unie pour le monde du travail » menée par Léon Deffontaines est la certitude d'avoir au moins 5 élu.es qui vous défendent et de supprimer 5 sièges (ou plus) à l'extrême-droite.

Dominique Gerbault

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

Européennes. L'espoir redonné par la liste Deffontaines

le 02 June 2024

A voir aussi



 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64