Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 

 
 

La ManuCo
15, Rue de Causserouge
Bordeaux

Vendredi 21 et samedi 22 juin

—> Inscription pour la visio

La Fondation Gabriel Péri co-organise le colloque qui se tiendra dans le cadre de la deuxième édition du Festival de l'écologie populaire. Ce colloque est un événement incontournable pour tous ceux qui s'intéressent à la manière dont on pourrait effectuer une révolution écologique dans les territoires.

Vendredi 21 juin

10h. Accueil – Pierre Hurmic, Maire de Bordeaux.

10h30 – 12h. Table ronde 1 – Crise du logement : utiliser le levier de l’habitat durable ?

Face au manque criant de logements sur certains territoires, les enjeux de l’habitat et de l’habiter durable semblent opposer des difficultés supplémentaires. Comment loger chacun.e sans bétonner plus? Comment adapter l’habitat aux chocs écologiques sans faire s’envoler les prix ? Et pourtant, de ces questionnements émergent des réflexions, pratiques et politiques publiques nouvelles. Ensemble, elles interrogent et contestent des décennies d’aménagement, la très inégale répartition de la propriété foncière, la prise en compte des parcours de vie, et même les imaginaires qui encore aujourd’hui sont sans cesse mobilisés. Avec la participation de :

  • Philippe Bihouix, Directeur Général du groupe AREP, agence d’architecture pluridisciplinaire
  • Hélène Denise, Chargée du plaidoyer à la Fondation Abbé Pierre
  • Pierre Hurmic, Maire de Bordeaux
  • Lily Munson, Secrétaire Générale de Villes Vivantes

14h – 15h30. Table ronde 2 – Planification écologique et démocratie : quelles échelles et quels moyens de mise en œuvre ?

Les enjeux de transition écologique impliquent de transformer en profondeur les politiques publiques mais aussi de repenser l’action de l’Etat dans ses rapport au marché.

Le caractère systémique des transformations attendues, dans un contexte d’urgence à agir, nécessite d’inventer des modes d’intervention qui articulent la planification avec la coopération territoriale, et une reprise en main démocratique.

Avec la question de la planification écologique, c’est donc aussi celle du rôle clé de la puissance publique à toutes ses échelles, et des services publics dans ses multiples dimensions, qui est posée. Comment envisager et concrétiser cette planification, dans la perspective d’un nouveau contrat écologique, démocratique et social ? Avec la parrticipation de :

  • Anne Bringault, Directrice des programmes du Réseau Action Climat
  • Jean-Luc Gleyze, Président du Conseil Départemental Gironde
  • Fréderic Glanois, Secrétaire général adjoint à la Planification écologique
  • Claire Lejeune, Chercheuse à Sciences Po et philosophe
  • Raphaël Yven, Secrétaire Général CHU Bordeaux et Président du Lierre.

Animation : Antoine de Ravignan, Alternatives Economiques.

16h – 18h. La projection-débat autour du documentaire d’Hélène Desplanques Les Doléances se fera le 21 juin en fin d’après-midi en lien avec la présentation de la convention citoyenne lancée récemment par la ville de Bordeaux.

Animation : Florence Guery, Le Lierre.

Samedi 22 juin

10h30 – 12h. Table ronde 3 – Espaces publics, mobilités, inégalités : la métropolisation en question
L’évolution de la réalité urbaine vers la constitution de métropoles est devenue un fait social majeur. Jouant un rôle de plus en plus important dans la structuration de l’espace, la métropolisation porte des enjeux autour de la capacité des sociétés à maîtriser l’extension du processus urbain dans une perspective de progrès humain, d’équilibre entre les différents territoires, de soutenabilité écologique et de mise en œuvre des principes démocratiques. Appréhendée actuellement comme un moteur de croissance soumis aux logiques de compétitivité et de concurrence, la métropolisation conduit à la concentration des richesses, à l’aggravation des inégalités – si ce n’est des ségrégations – sociales et territoriales et à la relégation des milieux populaires en dehors des centres urbains.

Comment inverser la tendance et favoriser une métropolisation solidaire répondant aux défis écologiques et aux aspirations à l’égalité? Quelle logique alternative à celle de la métropolisation peut-elle être concrétisée ? Comment rapprocher les lieux de vie, les lieux de travail et les lieux de loisir ? Avec la participation de :

  • Cynthia Ghorra-Gobin, Géographe, directrice de recherche au CNRS
  • Corinne Luxembourg, Professeure des universités en géographie et aménagement
  • Claude Mellier, Vice-présidente de Bordeaux Métropole en charge des infrastructures et des mobilités
  • Gilles Pinson, Professeur de Sciences politiques à Sciences Po Bordeaux.

14h – 15h30. Table ronde 4 – Comment les classes populaires réinventent l’écologie ?

Le lien inextricable entre bifurcation écologique et justice sociale pousse au constat suivant : l’écologie n’est pas quelque chose qui doit être « apporté » aux classes populaires, ou dont il faudrait donc les convaincre, elle doit bien plutôt se construire à partir d’elles. Ainsi les modalités de la bifurcation pourraient se constituer à partir des réalités et imaginaires propres aux groupes sociaux et lieux de vie qui sont en première ligne des conséquences de la crise écologique, tout en en étant les moins responsables. Des ruralités aux quartiers populaires, la question de l’invention populaire de l’écologie rejoint donc très directement l’enjeu démocratique: c’est précisément parce que les transformations à réaliser ne sont ni seulement techniques ou technocratiques, mais qu’elles sont profondément politiques et ont des implications redistributives profondes, qu’elles doivent s’inscrire dans un mouvement populaire. Comment donc s’élaborent aujourd’hui ces écologies populaires? Comment peuvent-elles se concrétiser et se traduire en politiques publiques ? Avec la particippation de :

  • Magali Della Sudda, Politiste et socio-historienne Centre Emile Durkheim
  • Sylvie Ferrari, Professeure en économie écologique à l’Université de Bordeaux
  • Loïc Prud’homme, Député 3ème circonscription de la Gironde, La France Insoumise
  • Erwan Ruty, Directeur du MediaLab93
  • Makan Rafadjou, Architecte et urbaniste.

16h – 18h. La projection-débat du documentaire de Marianne Lère-Lafitte sur la Chapelle-Darblay L’usine, le bon, la brute et le truand avec la présence de Philippe Martinez (ancien SG de la CGT). Animation : Timothée Duverger, Président de l’Association des lecteurs d’Alternatives Economiques.

 

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64