Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Le choix d’une Europe sociale

Comme tous les électeurs des 26 autres pays de l’Union européenne, les Français vont élire dimanche 9 juin leurs député.es européens, ils seront 81 des 720.

Ce scrutin proportionnel permettra, une fois n’est pas coutume sous la Ve République, de voter en conscience. Sans calcul ni choix par défaut. Il ne s’agira pas de duel, de choix du « moins pire », de vote par élimination. Chaque liste de gauche qui dépassera les 5 % enverra des députés à Strasbourg faisant baisser mécaniquement le nombre de députés de droite et d’extrême droite qui y siégeront.

Léon Deffontaines, Fabien Roussel et leurs alliés de la gauche unie pour le monde du travail, ont sillonné la France pour dire stop à la fatalité, à la mal vie et à cette Europe qui fait mal aux catégories populaires.

L’enjeu est de les mobiliser et de battre en brèche l’imposture sociale du Rassemblement national, parti d’extrême droite, héritier des pages les plus sombres de notre pays et adversaire des intérêts populaires dans chacun de ses votes à l’Assemblée nationale. L'objectif est de dépasser les 5 % pour envoyer au moins 5 député.es à Strasbourg et par conséquence d'enlever 5 sièges à la droite et son extrême car la double bataille est, d'une part, d'éclairer les électeurs sur les positions trompeuses de l'extrême-droite et d'autre part de convaincre les abstentionnistes d'aller voter.

Pour l'Europe des peuples

La liste conduite par Léon Deffontaines regroupe les communistes, la Gauche républicaine et socialiste, les partisans d’Arnaud Montebourg et les radicaux de gauche avec le soutien du MRC, compte plus d’un tiers de candidats directement issus du monde du travail et de l’engagement syndical. Elle porte l’exigence d’une Europe qui tourne le dos aux traités libéraux et respecte la souveraineté populaire. L’occasion de dire oui à l’Europe sociale. L'objectif est de permettre aux communistes et à leurs alliés de revenir sur le devant de la scène.

Après sept ans de macronisme d’aucuns veulent transformer ce vote en référendum pour ou contre Emmanuel Macron quitte à envoyer à l’arrière-plan des sujets pourtant cruciaux pour l’avenir des citoyens des 27 pays de l’Union européenne (UE) : réindustrialisation, planification écologique, partage des richesses, paix, emploi, égalité des salaires et des droits, accueil des réfugiés pour ne citer qu’eux.

Dominique Gerbault

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

Le choix d’une Europe sociale

le 07 June 2024

A voir aussi



 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64