Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 

Dans l'agenda



Flux rss

 
 
 

L’édito du TC par Michel Marc. Le piège de l’attente

2017. Nous pourrions attendre, l’arme au pied, que les élections du printemps soient là, libératrices et… ensuite, compter les points. Nous pourrions rester, jour après jour, sur la touche ou en tribune, spectateurs inactifs et inopérants Nous pourrions préparer longuement notre « choix démocratique », et commenter sans fin les effets médiatiques des « grands », les nuances, les déclarations de ceux qui savent, les états d’âme des « personnes importantes », les envolées emphatiques (jusqu’au ridicule !), parfois lyriques et pseudo philosophiques des penseurs autorisés. Nous en avons le droit et la possibilité. Le piège est donc là, qui pèse et tente de s’imposer. Nous pourrions même avoir la tentation, s’y on n’y prenait garde, de distribuer des points, les bons ou les mauvais, à ceux que l’on nous impose dans des « primaires » envahissantes et où chacun, sur le fond, défend les mêmes intérêts. Danger. Gueule de bois assurée.

2017.Notre journal a l’ambition d’autre chose : tenter de décrire le réel, proche et lointain, donner à voir et à comprendre, honnêtement, promouvoir les alternatives possibles mises en débat par ceux qui ne veulent pas se soumettre au fatum et au dogme capitaliste et libéral. Citoyens libres, associations, syndicats et partis politiques réfléchissent et agissent, proposent dès aujourd’hui, des pistes pour construire autre chose, une autre société, où l’humanité serait au centre. Nous avons l’ambition de leur donner la parole, l’ambition de verser au pot commun, bref, l’ambition de continuer.

2017.Ce numéro nous parle de fiscalité, d’inégalités et d’évasion fiscale, nous parle du « quatrième paquet ferroviaire » de Bruxelles, préparant la grande braderie du transport voyageurs public au profit des intérêt privés et le démembrement de l’entreprise SNCF, nous parle de la « nécessaire mixité sociale dans l’école d’une république ouverte »… D’autres numéros précédents, dans le domaine national et départemental, évoquaient les besoins en matière de santé publique, le dangereux affaiblissement de l’administration fiscale nationale, les réorganisations permanentes des services postaux et leurs conséquences, les premiers effets de cette « loi travail » rétrograde à compter du 1er janvier de cette année, les luttes locales et nationales pour l’environnement, la précarité dans le domaine du travail salarié dans le département… Dans le domaine culturel et international, nous avons aussi la même ambition : Ouvrir la curiosité, à la connaissance, au vrai débat et permettre l’engagement de chacun. Que le journal tienne ce rôle, en s’améliorant et en se développant. Ce sont mes vœux pour cette année.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64