Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Voeux des communistes des PO. Le rassemblement ou la défaite !

Jeudi 26 janvier près de 200 personnes : adhérents du PCF66, vétérans et Jeunesse communiste, partis amis, (NPA, France insoumise, Parti de gauche…), syndicalistes de la CGT et de la FSU, associations… se sont retrouvés à Perpignan 44, route de Prades, au siège du Travailleur Catalan et du PCF66.

J’ai eu l’honneur et le plaisir de prendre la parole au nom des mes camarades de la direction pour entre autres présenter les vœux du PCF66. Les plus patients, trouveront mon intervention sur le site du PCF des Pyrénées Orientales dans quelques jours ou de larges extraits dans le Travailleur Catalan de vendredi prochain.

Au cours de mon intervention, j’ai voulu aborder les propositions spécifiques construites par le PCF en s’appuyant sur des milliers et des milliers d’échanges avec les citoyennes et citoyens, de réunions publiques, d’expertises… ces propositions sur lesquelles s’appuient les communistes pour mener campagne à la fois pour Jean Luc Mélenchon et pour les candidates et les candidats présentés ou soutenus par le PCF aux élections législatives du 11 juin prochain. Ces propositions sont contenues dans un petit livre d’une soixantaine de pages, intitulé « La France en commun », vendu 2€ un peu partout en France par les militants communistes.

J’ai ensuite évoqué la question des relations entre le PCF et la France Insoumise de Jean Luc Mélenchon, relations sur lesquelles les citoyennes et citoyens doivent peser, si on veut aboutir à un rassemblement cohérent qui se donne tous les atouts, tant pour gagner la présidentielle que pour obtenir une majorité au parlement cinq semaines plus tard. Cela a été l’occasion de mettre en garde nos partenaires de France Insoumise des conséquences terribles pour le vote en faveur de notre candidat commun à la présidentielle et aussi pour les parrainages d’élus communistes si leur mouvement présentait des candidats face aux députés communistes sortants, décision dont la seule conséquence serait de faire perdre ces candidats. Le risque serait alors d’autant plus fort pour Jean Luc Mélenchon si Benoit Hamon gagnait la primaire du PS.

j’ai aussi parlé de la primaire du PS et des Radicaux de Gauche, en tentant d’expliquer pourquoi la victoire de Benoit Hamon ne serait pas une catastrophe pour la gauche, mais au contraire, une bonne nouvelle pour ne pas remettre aux calendes grecques, la possibilité de voir se développer en France une politique de gauche permettant de répondre aux besoins des citoyennes et citoyens. Enfin j’ai insisté pour mobiliser les personnes présentes sur l’engagement immédiat dans la campagne des législatives aux côtés des candidats communistes ou soutenus par le PCF.

Nicolas Garcia.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64