Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

L'édito du TC par Jacques Pumréda. Une envie de gauche

L’instinct de survie des électeurs socialistes nous dit quelque chose sur le moment politique que nous vivons. Ils ont donné, et un coup de balai au hollandisme et au vallsisme, et un coup de barre à gauche. Ce n’était pas évident il y a quelques semaines. Même si le retrait du président de la République était déjà un signe annonciateur.

La pédagogie du renoncement qui pendant cinq ans, avec tous les moyens du pouvoir, et des médias à la botte, s’est évertuée à prouver qu’il n’y a pas d’autre alternative que le libéralisme et l’austérité, a fait long feu. Ce vote est donc une bonne nouvelle pour la gauche tout entière. La gauche de transformation sociale pèse beaucoup plus lourd que certains ne l’imaginaient. Et les railleries de toute la médiacratie et le mépris de classe des libéraux en tous genres n’y changeront rien, il y a dans ce pays des forces progressistes de gauche qui construisent pas à pas des contenus alternatifs, crédibles et cohérents. Un chapitre nouveau s’ouvre au PS dont l’issue reste incertaine, mais la gauche républicaine et sociale est bien vivante.

En soutenant Jean-Luc Mélenchon, les communistes se sont engagés dans la construction d’une gauche anti-austérité pour faire renaître l’espoir. Face à la droite et à l’extrême droite, l’aspiration à se rassembler parcourt la gauche et les démocrates. Les semaines qui viennent seront décisives pour éviter que le pire ne surgisse des effondrements.

D’autant que l’environnement mondial est secoué par les tribulations de celui qui proclame « America first » comme son clone français qui veut fermer les portes. Le caractère raciste des mesures prises par les États-Unis est la suite logique de toutes celles et tous ceux qui font campagne pour ériger des murs et rejeter l’autre, l’étranger. Heureusement, les réactions massives en Amérique et dans le monde entier sont des signes encourageants pour construire des ponts et des passerelles, pour édifier un monde de paix et de prospérité pour tous.

« Sans progrès il n’y a pas de paix possible.
Sans paix, il n’y a pas de progrès possible. » Kofi Annan.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64