Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Voeux du PCF66. Les craintes, les risques et les possibles

Jeudi 26 janvier, Nicolas Garcia, secrétaire départemental a présenté les vœux devant une nombreuse assistance.

C’est devant près de 200 personnes, adhérents du PCF66, jeunes communistes, représentants du NPA, France insoumise, Parti de gauche, syndicalistes de la CGT et de la FSU, et militants associatifs que Nicolas Garcia, Secrétaire départemental a prononcé un discours.

« La période est particulière, pleine de craintes et de risques mais aussi pleine de possibles » en a été le fil conducteur. « Les craintes et les risques » ? Capitalisme, guerre, terrorisme, colonisation et occupation, réfugiés parqués et refoulés, préjugés racistes, et xénophobes, humiliations, inégalités. Les « possibles » ? Oui, mais à condition « d’être capables de construire ensemble et de faire ce qu’il faut pour convaincre et y arriver ». Et, il en a tracé les grandes lignes pour la période présente.

D’abord, il s’agit de « démonter une à une les impostures de la droite et du FN, pour aider à faire tomber les masques ! ». Mais la dénonciation ne suffira pas. Les communistes ont un programme « La France en commun », dont il a détaillé les objectifs, et autour desquels ils aspirent à rassembler les « forces vives de la gauche de ce pays. ». Ces forces, dont il s’est désolé, qu’«une partie d’entre elles soient déboussolées. Car comme nous, elles rêvaient mieux pour partir en campagne, elles rêvaient d’un socle de rassemblement plus large encore. Et il faut le dire aucun des candidats en présence ne nous a aidés à parvenir à cet objectif ».

La décision d’appeler à voter pour Jean-Luc Mélenchon s’inscrit dans ce contexte : « nous avons choisi de le soutenir avec cet objectif : élargir le rassemblement le plus loin possible, pour battre la droite, le Front national, éviter le drame d’un second tour Fillon-Le Pen et qualifier une véritable politique de gauche au second tour ». Mais pour l’orateur, la présidentielle n’est pas une fin en soi : « Nous sommes déjà à pied d’œuvre pour présenter ou soutenir dans toutes les circonscriptions des candidats du rassemblement aux élections législatives ». Dans cette perspective, le PCF et le Parti de Gauche se sont rencontrés dans le département.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64