Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Conférence de presse de Nicolas Garcia. Les candidats du PCF 66 aux législatives

Nicolas Garcia, Secrétaire départemental du PCF 66 a annoncé trois candidatures sur quatre pour les élections législatives.

« Nous aurons des candidates et des candidats présentés ou soutenus par le PCF66 dans les 4 circonscriptions des P.-O. mais nous discutons avec toutes les forces de la gauche non gouvernementale pour un projet et des candidatures communes » vient de déclarer Nicolas Garcia, Secrétaire départemental du PCF66. Le propos est clair, aujourd’hui les communistes proposent trois candidats sur 3 circonscriptions, la quatrième étant en cours de validation. Le périmètre de la gauche pouvant participer au dialogue national et départemental espéré par les communistes depuis des mois va de ceux qui se reconnaissent dans Benoit Hamon à ceux qui se disaient prêts à voter Jean-Luc Mélenchon, EELV, ERC, NPA… « Nous parlons de rencontre, d’échange, de débat, pas d’union et de candidat unique à n’importe quel prix ». Pour l’heure les candidats sont investis, mais les choses peuvent encore bouger au gré des discussions avec les autres forces de gauche. Il s’agit de Françoise Fiter, assistante sociale, Vice-Présidente du Conseil Départemental, pour la première circonscription, Pascal Egido, préparateur en pharmacie hospitalière à l’hôpital de Perpignan pour la deuxième circonscription, Nicolas Garcia, Maire d’Elne de 2001 à 2014, Vice-Président du Conseil Départemental pour la quatrième.

L’espoir a du vent dans les voiles

« Les résultats de la primaire du PS ne nous ont fait changer, ni de candidat, ni de projet, mais elle conforte ce que Pierre Laurent porte en notre nom depuis un an et demi sans avoir été entendu », les responsables communistes du département ont été clairs. Selon eux « Pour convaincre, pour gagner, la gauche de notre pays, non libérale et hostile à l’austérité, doit porter un projet partagé en rupture avec toutes les politiques de droite menées depuis 10 ans au moins. Avec si possible une candidature commune incarnant ce projet, sachant que l’essentiel, dans le cadre de la sixième République, c’est le rôle du parlement qui doit prendre le pas sur la fonction de président de la République ». Presque tout est dit ! Pour le secrétaire départemental du PCF d’acquit, la situation issue de la primaire socialiste, traduit surtout « l’aspiration à une politique de gauche et pourrait remettre le PCF au centre de la volonté de rassemblement qui s’exprime désormais un peu partout, réseaux sociaux, sondages, pétitions, rencontres publiques… ». Qu’il invite d’ailleurs à démultiplier. « Au centre oui, dans le sens où le PCF prendra des initiatives tout de suite pour favoriser les rencontres, le dialogue, les convergences entre véritables forces de gauche. Il ne s’agit pas de lâcher Jean-Luc Mélenchon, mais osons avancer dans l’intérêt et à l’écoute du peuple. »

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64