Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Les communistes ont défendu le train aux côtés d’usagers et de cheminots en gare de Cerbère et Portbou

Poursuite de la mobilisation pour le développement des liaisons ferroviaires entre Cerbère et Portbou. Ce matin 8h15, en gare de Cerbère, nous sommes quelques dizaines à attendre le 8h22 qui arrive à Cerbère via Perpignan. Il s’arrêtera là ! Le chauffeur n’a pas le droit, malgré nos demandes, d’aller plus loin. Dans le meilleur des cas les voyageurs français qui veulent aller à Portbou devront prendre le seul train de la journée à 11h22 et c’est tous les jours comme ça. Qu’à cela ne tienne, nous attendrons 9h30 et prendrons le train qui amène des voyageurs en provenance de Portbou, de Catalunya et au delà de toute l’Espagne. Mais pas moyen non plus ! Le train espagnol est obligé de repartir à vide, la RENFE n’a pas l’autorisation de la SNCF de prendre des voyageurs sur le sol français. Heureusement, en ce samedi matin le mécanicien espagnol, sympathiquement, fait une entorse au règlement et ainsi permet aux militantes et militants d’arriver dans la première gare de la Generalitat en train. D’autres manifestants feront le chemin à pied en empruntant les petits cols des Albères, derrière deux ânes. Pour cette sympathique et ô combien importante manifestation, seul deux élus ont pris la peine de se déplacer, Jean-Claude Portella, Maire de Cerbère, et Nicolas Garcia. Sauver les trains de nuit, les trains transfrontaliers autres que le TGV, développer le fret et le transport voyageurs (TER) quotidien et régulier entre Portbou – Perpignan – Narbonne était un des enjeux de cette manifestation matinale, c’est aussi un enjeu social, environnemental et de territoire.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64