Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

L’édito du TC par Nicole Gaspon. La difficile émergence d’un vrai débat

Au moment où s’achève la campagne en vue du premier tour de l’élection présidentielle, on peut légitimement se demander si les citoyens ont eu les moyens de percevoir clairement les enjeux, si les débats ont permis d’éclairer les programmes des différents candidats.

On est tenté de répondre par la négative à ces interrogations, même si, malgré tout, l’aspiration à une gauche vraiment de gauche a pu percer, lors de la primaire socialiste, et aujourd’hui avec la montée des intentions de vote pour Jean-Luc Mélenchon.

Mais le débat sur les contenus peine à émerger. La campagne a d’abord été parasitée par les affaires qui ont concerné le candidat de la droite et du centre et la candidate du Front national. Image consternante de responsables politiques s’estimant au-dessus des lois. La gravité des faits suspectés ne peut que troubler l’électorat. Il ne faudrait cependant pas que ces affaires fassent oublier la réalité de leurs programmes politiques et les menaces qu’ils feraient peser sur la société française. Il y a eu ensuite les coups de couteau dans le dos de Benoît Hamon qui, depuis, a quasiment disparu du paysage, et, avec lui, le PS qu’on a connu jusqu’ici.

Avec la montée de Jean-Luc Mélenchon dans les sondages, voilà que « l’homme au couteau entre les dents » revient sur le devant de la scène. Du côté de la gauche libérale et de la droite, comme de celui des journalistes à la botte, les commentateurs n’ont pas de mots assez durs, ni ne reculent devant aucune outrance pour tenter de démolir celui qui devient leur l’ennemi public numéro un. Mélenchon communiste, sauve qui peut ! Si c’est pour signifier que les communistes sont sur le pont pour le vote Mélenchon, rien n’est plus vrai tant ils distribuent de tracts et collent d’affiches. Mais, avec cette campagne de dénigrement, voire de panique, il s’agit plutôt d’une opération politique visant à empêcher notre peuple de voter en toute lucidité.

Faut-il rappeler que dimanche prochain les électeurs auront à se prononcer sur des choix, des propositions qui concernent leur vie ? Le programme de Jean-Luc Mélenchon est celui qui va vers plus d’égalité, plus de social, plus d’écologie, il est porteur d’une réelle alternative. Voilà qui explique le déchaînement des tenants du libéralisme, leur volonté de détruire l’espoir.
 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64