Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Deuxième tour de la Présidentielle : le FN n’est pas un parti comme les autres !

Dans les PO comme en France, les deux faits notables de ce premier tour de la présidentielle sont le score grave et inquiétant du Front national mais aussi le bon résultat de Jean-Luc Mélenchon dont tous ses soutiens peuvent s’enorgueillir. Dans notre département, le candidat pour lequel milite le PCF depuis avant 2012 arrive en seconde position y compris à Perpignan en remobilisant notamment un électorat populaire qui avait déserté les urnes depuis longtemps. A l’avenir, ces résultats compteront dans la lutte et la défense des salariés du public et du privé, des retraités, des privés d’emploi, des jeunes, des services publics … Au deuxième tour, seuls restent la candidate de l’extrême-droite et celui des forces de l’argent qui ont déjà fait tant de mal à la France et à son peuple et qui ont une grande part de responsabilité dans la situation économique, politique et sociale actuelle. Toutefois, comme petit-fils de républicains espagnols dont la famille a connu l’exil et a été meurtrie par les fascistes franquistes, je ne peux rester neutre et tirer un signe égal entre Le Pen et Macron. Je ne veux absolument pas contribuer à la banalisation de l’extrême-droite en laissant entendre que l’on peut s’abstenir et donc que finalement l’élection de Le Pen ne serait pas si grave. Je ne veux pas non plus rester chez moi en me disant que, quoi qu’il arrive, il y aura toujours assez de monde pour se mobiliser pour la battre et lâchement laisser le « sale boulot » aux autres. Non ! le 7 mai, au nom de tous les miens, je prendrai mon courage à deux mains pour battre la bête immonde. En d’autres mots : ou l’on pense que Le Pen est une plaie dont on ne pourra pas démocratiquement se débarrasser et alors on fait tout pour lui barrer la route, ou l’on pense que ce n’est rien d’autre qu’une femme de droite un peu plus dure que les autres dont le résultat importe peu. Bien évidemment, je ne partage rien et les communistes non plus de ce que porte E Macron, cet homme de droite, « rothschidien », arrogant, libéral et opportuniste. Avec mon parti, avec celles et ceux qui ont soutenu Jean-Luc Mélenchon, avec les syndicats … nous combattrons sans fléchir sa politique, la loi El Khomry, son projet de suppression de 120.000 fonctionnaires, sa fuite en avant vers une Europe davantage soumise à la finance et aux grands patrons et, le moment venu, pour le virer par la rue et les urnes. Nous ferons tout aux prochaines législatives des 11 et 18 juin pour, notamment dans les PO, élire des députés issus des rangs de ceux qui ont porté haut la candidature de Jean-Luc Mélenchon, de manière à noyer E. Macron sous des députés qui ne sont pas de son bord, qui l’empêcheront de mettre en œuvre son programme socialement et humainement dangereux. Nous travaillerons enfin à faire vivre un Front de la gauche radicale et de celles et ceux qui militent pour la transformation sociale et la transition écologique. Les résultats de dimanche prouvent qu’un vrai potentiel existe pour construire un large mouvement populaire à vocation majoritaire, pluraliste, révolutionnaire pour changer la vie et atteindre les jours heureux. Pour terminer je pense qu’en ces temps inquiétants, il n’est pas superfétatoire de rappeler les vers du poète Louis Aragon :
« Quand les blés sont sous la grêle
Fou qui fait le délicat
Fou qui songe à ses querelles
Au cœur du commun combat. »

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64