Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

L’édito du TC par Nicole Gaspon. La gauche face à ses responsabilités

Quand sortira cette édition du Travailleur Catalan, la liste des candidates et candidats aux élections législatives sera arrêtée, la clôture des dépôts étant ce vendredi 19 mai. Les communistes se sont fortement investis pour des candidatures de rassemblement des forces anti libérales.

Des syndicalistes, des citoyens ont également œuvré dans ce sens. Tous se sont heurtés à la fin de non recevoir de La France Insoumise. Aujourd’hui encore, les communistes restent disponibles même si on peut craindre que les choses n’évoluent guère.

Après des présidentielles qui ont vu l’arrivée au pouvoir d’un champion du libéralisme quelle assemblée ? Le groupe des députés La République en Marche sera-t-il fort ? On peut le supposer, et la nomination d’un Premier ministre Les Républicains est faite pour cela. Mais il n’est pas sûr que La République en Marche obtienne la majorité absolue. Dans ce contexte, passablement inédit, on peut se demander si se constituera une opposition de droite, d’autant que plusieurs sont tentés d’aller à la soupe. Le Front national voudrait bien endosser le costume de l’opposition majeure, mais on sait bien qu’il n’a rien à proposer, et surtout pas une alternative à la politique qu’Emmanuel Macron entend mener. Une politique dont on peut être sûr qu’elle n’ira pas dans le sens des besoins populaires. Pour qu’il y ait une réelle opposition, il est impératif que, dans la future assemblée, la vraie gauche soit forte. Dans la mesure où La France Insoumise refuse de prendre en compte la diversité des soutiens de Jean-Luc Mélenchon, les candidats communistes sont seuls porteurs d’une volonté de rassemblement. Ils ont cette capacité, notamment dans les territoires où le PCF a de l’influence, et c’est le cas dans les Pyrénées-Orientales. Toujours présents sur le terrain, dans les luttes, les pieds dans la réalité sociale, ils offrent la garantie que la voix du peuple sera portée dans l’hémicycle. Plus ils seront nombreux, mieux ils pourront combattre les projets de régression sociale qui, hélas, ne manqueront pas. Pour cela les électeurs communistes et tous ceux qui sont sincèrement attachés à une gauche de transformation sociale ne doivent pas disperser leurs voix.
 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64